Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
le-rhinoceros-regarde-la-lune

la croix de malaval

1 Décembre 2008 , Rédigé par zigmund Publié dans #oeil et regard

 

Cette reproduction d'un tableau de Malaval se trouvait dans le couloir  servant de salle d'attente à la consultation glaucome.
 Le couloir était petit, les malades étaient nombreux, certains venaient de très loin et tous atttendaient des heures entières qu'Arthur, le Boss, regarde leurs yeux, les rassure.
Avant qu'ils arrivent devant "le bon dieu",comme dans tous les CHU, nous obscurs internes ou attachés, étions chargés de les examiner, de trier ceux qui avaient le plus besoin des conseils ou du traitement du patron....mais en glaucome, rien n'est simple , tout prend du temps, les examens et les explications, presque tout est angoissant, pour le malade et pour le médecin.
Donc les patients patientaient des heures entières, le couloir débordait, il n'y avait parfois même plus de sièges pour les papis et mamies,quand les jeunes étaient déjà debout.
Un jour des malades se sont plaint :
-"dites docteur, on veut bien attendre longtemps de passer avec le professeur , mais est ce que vous pourriez pas changer ce tableau, on en a marre, chaque fois qu'on vient, de fixer cette croix pendant des heures, c'est sombre, çà nous file le bourdon...
-c'est vrai, vous avez raison, c'est pas très gai, on va voir ce qu'on peut faire...
j'ai d'abord eu l'idée de faire pivoter le tableau de 90° ou 180° histoire de changer le point de vue sur la chose...et de tester les dons d'observation du patron...malheureusement les ouvriers de l'hopital avaient collé la reproduction au mur avec une efficacité redoutable, et pas moyen de faire bouger le bidule d'un pouce, on aurait plus vite fait de démolir le mur ...
bon ben on abandonne...
Un jeudi plus loin, le patron était de bon poil,  j'en ai profité pour faire remonter l'info "les malades se plaignent du tableau là, ils disent que çà les démoralise...c'est vrai qu'il craint un peu, ce tableau ! "
-"vous n'y connaissez rien, Zigmund, votre inculture me consterne ! Malaval , un grand peintre du  XX ième siècle !
-'???"
-ne me dites pas que vous ne connaissez pas Malaval ?
-ben euh...il peint beaucoup?
- il s'est suicidé !
lequel d'entre nous a murmuré, qu'avec des oeuvres comme çà, c'était pas étonnant ?
le boss était consterné, tant par notre inculture, que par les critiques qu'il devinait dans nos rires sous cape...
Là dessus, arrive Greg l'interne, qui n'a pas asssisté à la discussion, le roi Arthur espèrant le mettre dans son camp : -"franchement Greg , que pensez vous de ce tableau ?
-je sais pas, moi, on pourrait peut être le mettre dans les toilettes !
re rires étouffés, re consternation du patron, qui s'est drapé dans sa dignité et s'est retiré véxé dans son bureau. Nous venions tous de descendre bien bas dans son estime...
 Quelques années ont passé, le boss  est parti, je ne le vois qu'une fois par an lors du congrès de la société française d'ophtalmologie.
 Et un jour le service a déménagé, dans une autre partie de l'hopital. Une benne occupait le "carré" (prologement du couloir d'attente) et juste à côté se trouvait la croix de Malaval...
Pris d'une grosse crise de nostalgie, je demande à la surveillante l'autorisation de prendre la reproduction, en souvenir, car me dit on, elle n'aura pas sa place dans le nouveau service. autorisation accordée...
Malheureusement, je n'étais pas seul à décider, les autres occupants de ma maison s'y sont fermement opposés, et le panneau était bien trop grand pour ma petite voiture.
J'en ai pris plusieurs photos,avec quelques uns de la consultation glaucome posant  à côté, témoignage de temps révolus, finalement heureux, et je me suis résigné,après un ultime regard, la mort dans l'âme.
C'est la photo de ce tableau que je n'aimais pas, et que j'ai voulu sauver, qui m'accompagne depuis, fixé sur mon box de consultation.
Je le regarde fréquemment, j'essaie de le comprendre, de m'en imprégner. Il me rapelle mon patron,et les années passées à ses côtés...
 Sur internet, je n'ai pas trouvé de commentaires sur cette "croix rouge sur fond noir"(piètre résumé de cette oeuvre).
Nostalgie, mais pas seulement, je crois que j'ai appris à aimer cette oeuvre.
Avec mes excuses, toute mon amitié et ma reconnaissance, à vous "roi Arthur".


.

Partager cet article

Commenter cet article

Berthoise 22/12/2008 09:27

Je ne connais pas Malaval, et mon inculture me consterne. J'aime bien ce texte et peut-être un peu le tableau.
Merci pour la visite.