Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
le-rhinoceros-regarde-la-lune

la mort du traître blanc

23 Janvier 2009 , Rédigé par zigmund Publié dans #Table et divers déboires

 Ames sensibles passez votre chemin.
Depuis un an ils n'étaient plus que trois à s'ébattre dans les quatre cent litres d'eau de mon aquarium.
Vous me direz que trois c'est bien  peu pour tant d'eau...mais voilà, dans un aquarium, quand une nageoire tremble, le reste suit et les catastrophes s'enchaînent. Donc restaient trois spécimens ...
Victor, le nettoyeur, très laid comme tous les nettoyeurs ;  ces derniers temps, son boulot laissait tellement à désirer que j'imaginais qu'il était peut être mourant sous un morceau de bois,et qu'il fallait que je le remplace.Récemment il a daigné se montrer, trainant sur le gravier, apparemment peu concerné par l'opacité chronique des parois de l'aquarium. 
Il faut dire que la pompe est tombée en panne, ce qui ajoute des dépôts d'algues pas glop sur le sol,  donc, Victor  fait ce qu'il peut mais  il peut peu...

Il y avait Saruman, le héros,celui qu'on remarque tout de suite. Saruman est un astronotus ocellatus, plus simplement un oscar , de la famille des cichlidés, çà ressemble à un mérou miniature, c'est un poisson "intelligent" qui " reconnaît" les gens, qui les suit autant que lui permettent les limites de l'aquarium.
Et il y a miss Labéo, qui porte en réalité le prénom d'une femme politique. Elle est noire à queue rouge, très élégante ; la particularité du labéo est de stresser les autres poissons en les suivant partout, sans les agresser, juste histoire de les agacer. Mais vue la vacuité de l'aquarium,  les capacités de nuisance de miss labéo sont limitées .
Saruman est arrivé en même temps que les autres il y a quatre ans, il mesurait deux centimètres au garrot, et je lui avais pris une "copine" de même race, noire et or, superbe, qui a disparu au bout de deux jours. Bien sûr il n'y a pas de preuves mais Saruman, malgré ses airs innocents et l'absence d'empreintes digitales, est le suspect numéro un vu qu'il est le plus balaize et qu'il a rapidement décimé guppys et néons en dessert.
Une fois qu'il a fait le vide autour de lui, il a mené sa petite vie de poisson, surveillant mes consultations, atteignant progressivement les 10-12 centimètres de long.
Le surnom de traître blanc lui allait comme un gant, non seulement à cause de sa conduite détestable envers ses petits camarades, mais aussi parce qu'espérant une jolie couleur, je l'avais commandé "gold" et qu'en fait gold c'est albinos.De plus, il était peut être aveugle,  n'avait pas été gâté côté neurones, lui faisait défaut cette sorte d'intelligence qui fait qu'on s'attache à un cichlidé (Wanda dans "un poisson nommé Wanda " est un scalaire de la famille des cichlidés.) L'an dernier, Saruman est tombé malade, se traînant lamentablement sur le gravier,  quelques cuillerées de sirop pour êtres humains l'ont remis sur pied et j'avoue que j'étais fier de l'avoir sauvé.
Depuis le début de l'année, il a rechuté...j'ai ressorti le sirop miracle, envisagé la perfusion,  la respiration artificielle, voire le choc électrique,  mais cette fois ci, je n'ai rien pu faire. 
Samedi matin,  j'ai sorti doucement le  cadavre de Saruman,  et je me suis demandé quoi en faire.
Le jeter à la poubelle a été la première idée, mais je me suis ravisé, imaginant les cris de la secrétaire ou de la femme de ménage. Et puis je me disais que même cette bestiole antipathique méritait mieux que les toilettes ou la benne à ordures.
Donc a germé l'idée d'un enterrement : juste en face du cabinet, il y a un petit jardin, au pied d'un rosier, c'est pas mal...oui mais, c'est jour de marché, je vais immédiatement me faire repérer, creusant sournoisement les bacs municipaux, et j'imagine la honte de devoir expliquer que j'enterre Saruman . Un coup à se retrouver à l'asile...
Zigmund et Elvis, chats qui se partagent le jardin du collectif l'Escale, auraient peut être apprécié  que j'y enterre Saruman, mais un poisson exotique, malade, c'est sûrement pas diététiquement correct pour un chat européen.Pour les mêmes raisons sanitaires,et écologiques on oublie la rivière proche.
Bien ... Saruman mon détestable associé, vient de passer son bac...Je jette souvent un coup d'oeil inquiet et discret au  grand bégonia de la salle d'attente. C'est dans ce bac à fleurs, au pied du bégonia que j'ai entérré  (à l'insu de tous) le beau traître blanc.




















Partager cet article

Commenter cet article

sandrine 13/02/2009 17:39

Eh beh, c'est pas de tout repos une vie de poisson. Diantre, et on dit heureux comme un poisson dans l'eau ?

Berthoise 24/01/2009 06:56

Dur constat : je ne suis pas une âme sensible.
Je ris.