Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
le-rhinoceros-regarde-la-lune

bagarres virtuelles

7 Février 2009 , Rédigé par Zigmund Publié dans #bonheurs divers

De temps en temps, je m'offre une soirée de Go sur internet.
J'ai longtemps souhaité jouer au go, ce jeu m'a tout de suite fasciné,  et j'ai passé quelques années de ma vie à chercher des joueurs. 
En attendant, j'ai joué au bridge, J'étais classé prometteur, sans plus, j'aimais les cartes ...et je détestais l'ambiance qui régnait parfois, pas tant l'aspect "bourgeois"de la chose, que les horreurs que pouvaient se dire les gens, dans les tournois après une erreur.
 Je me souviens d'un couple adverse : l'homme s'était trompé dans une annonce et sa partenaire furieuse lui a lancé "je comprends pourquoi ta femme t'a quitté si tu joues comme çà !"
(marrant à postériori mais çà  vous plombe grave l'ambiance d'une partie...) je me souviens qu'un de mes partenaires essayait ( pitoyable pagnolade) de tricher  en touchant sa poche gauche  pour m'indiquer de jouer coeur.'fin de l'épisode bridge and prejudice)
Ai un jour  reçu un jeu de go en cadeau d'anniversaire et d'adieu...je me suis donc retrouvé seul face à cette planche de bois quadrillée  et ces "smarties" noires et blanches et un grand vide dans ma tête.
(dessin  Martin Lersch)

J'ai fini par rencontrer des gens qui m'ont appris le go , car si la règle est simple, la maitrise est extrèmement complexe.*
J 'ai donc pris plusieurs tôles, et subi bien des humiliations, mais je restais accro à ce jeu.(une précision : pas d'argent au go). J'étais déjà trop vieux pour progresser, j'enseignais aux débutants pleins de neurones tout neufs, qui après quelques mois me mettaient des  pâtées mémorables...
J'ai pris beaucoup de plaisir à participer aux stages d'été, il y régnait une ambiance de fête permanente,karaoké, jeux de rôles, alcools et tabacs, c'était un peu une  colo pour adultes, certains ne dormaient pratiquement jamais.
C'est là que j'ai fait mes premiers progrès... en origami.
 Parce que malgré mes efforts studieux, mon assiduité aux cours, mon niveau stagnait ridicule et minable.
Il semble même que je détiens le record de la progression la plus lente de tous les joueurs licenciés....
Néanmoins je continue et je  m'accoche tel le morbach moyen, faut croire que je suis maso.

Si quelqu'un réécrit  l'histoire du Go au XXième siècle, il distinguera : la période   avant Hikaru et celle après  Hikaru.
Hikaru no go c'est un manga (donc japonais) très bien fait qui raconte la rencontre d'un gamin assez attachant, avec le monde du go,  son  évolution personnelle (on le voit grandir jusqu'à l'âge adulte) et son ascension.
Pour ceux qui sont patients, je vous mets un épisode(pas le premier car il a disparu du net) .
 Ce manga et l'anime, ont suffi à convertir beaucoup de jeunes et en quelques années le nombre de licenciés a explosé.
A çà on ajoute les progrès des serveurs qui permettent de se mesurer avec des joueurs de tous pays via internet et c'est le bonheur.
Avant, c'était la galère en province pour trouver un partenaire (au go on ne dit pas adversaire).
Satisfaction perso, mon niveau sur internet progresse (même s'il reste  très bas ), çà fait chaud au moral.
Du jeu lui même, je vous dirai peu ; je m'étonne même  que vous soyez encore là pour me lire.
.J'aimerais juste  vous faire imaginer le bruit des pierres sur le goban dans le silence, la tension lors de certaines parties comme si votre vie dépendait de cette partie, et surtout la joie qu'on ressent, pas forcément après avoir gagné(c'est mieux quand même! ) mais quand on a le sentiment que c'était une belle partie. 



.*"le monde est un jeu de go dont les règles ont été inutilement compliquées" citation extraite je crois d'un livre de Pierre Aroutcheff

 

----

Partager cet article

Commenter cet article

Tarambana 09/02/2009 09:22

Le fond et le ton de l'article peut justifier qu'on aille jusqu'au bout ... Amicalement ... José

Zigmund 09/02/2009 13:18


si l'idée "d'aller au bout" est de raconter mes parties sur KGS ou mon vécu de joueur, je le ferai un jour, mais je n'ai pas voulu, pour l'instant ennuyer les gens qui ne s'interessent
pas au go. il y a quelques liens avec le go sur mon blog
 bien cordialement


Berthoise 08/02/2009 09:13

Mon mari poussait du bois quand je l'ai rencontré, il passait des heures devant son échiquier avec des bouquins, faisait les parties de son journal, jouait même en compétition. Heureusement, le mariage est venu mettre bon ordre à cette perversion. Je plaisante, mais c'est vrai qu'il ne joue plus. Je ne suis pas joueuse, le tarot est le seul jeu de carte que j'ai pratiqué, et je me faisais toujours engueuler car je ne comptais pas les atouts, ni les plis, ni les couleurs, bref, je jouais comme un pied.
Je regarderai le manga cet après-midi.