Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
le-rhinoceros-regarde-la-lune

oculistiques 9 : le congrès de la société française d'ophtalmologie

17 Mai 2009 , Rédigé par zigmund Publié dans #oeil et regard

C'est le congrès important de l'année, le (115 ème) congrès de la société française d'ophtalmologie, qui se tient  à Paris, porte Maillot dans ce bunker dont je vous laisse apprécier l'esthétique chaleureuse.(!)

 

















Le congrès  démarre par la montée des escalators ; le samedi de bon matin nous sommes encore peu nombreux ; avant de pénétrer dans les salles il faut monter au troisième étage pour  chercher le badge que nous réclament à tout instant les costauds de la sécurité. La grande salle d'accueil est décorée tout en bleu et les hôtesses portent un ruban bleu. Je repère dès l'entrée les quatre ordinateurs reliés à internet en libre accès. Quand mon tour arrive, on me remet l'enclume : un sac à dos à roulettes (bleu) qui pèse une tonne, lesté qu'il est par le rapport de la SFO consacré cette année aux lentilles de contact (bien sûr "c'est à prendre ou à lester")   
digression sur le bleu : c'est la couleur choisie ostensiblement  par la présidente depuis mai 2007 pour bien notifier son penchant politique-
de mon côté , j'ai longtemps évité le bleu puis décidé que finalement nul parti politique n'a le monopole d'une couleur .néanmoins j'aurai, j'espère plus de plaisir à porter cette couleur  en 2012  si le pouvoir change de mains et si je suis en vie pour m'en réjouir...


Bon, il est évident que nul ne peut conserver toute une journée ce genre de cadeau encombrant, il n'y a qu'une solution : le vestiaire  où l'on se précipite immédiatement après : 3€ pour se débarrasser provisoirement de l'enclume. voici la photo du vestiaire en début de matinée . multipliez le nombre de sacs et valises par 3€ et le nombre de manteaux et vestes par 2€ et vous avez une idée de ce que rapporte une clientèle captive.
Le  reste de la journée se déroule dans une ambiance feutrée lors des cours, plus agitée lors des repas(on est toujours pressé ou en retard,) et carrément de foire au niveau inférieur dans l'expo des labos. Ici le monde se divise entre ceux qui montent et ceux qui descendent les esclators, on retrouve les vieux copains, on regarde les oph venus de coins improbables de la planète, parfois je m'arrête sur un stand où l'on m'offre un verre, une friandise, un sac de voyage, une souris d'ordinateur(j' ai une collection de sacs qui font des heureux dans la famille camerounaise d'un copain). Je suis fasciné par cette mappemonde horloge mystérieuse qui longe cet escalator d'entrée peu fréquenté.


Sur l'un des stands, je rêve devant les premiers tableaux d'Alain Béchetoille.
J'ai aussi aimé le stand d'un opticien parisien qui présentait de nombreux instruments d'optique anciens. 






J'ai d'ailleurs abandonné les cours sur la chirurgie du glaucome pour aller écouter les conférences de la société française d'histoire de l'ophtalmologie. Le soir, nous avons pu discuter avec les quelques collègues passionnés d'histoire lors d'un sympathique repas. 
Le dimanche en fin d'après midi se tient la classique "réception du congrès".Dans ce pavillon du bois de Boulogne,  tout le monde se retrouve autour d'un buffet géant : 















   Le mardi matin a lieu  la Présentation du Rapport, la salle est pleine à craquer. Avant cette présentation, le Professeur Yves Pouliquen  (de l'accadémie française) fait un bel exposé sur Louis Braille.    
A partir du mardi après midi, nous nous séparons suivant nos centres d'intérêt. Je fais de fréquents arrêts devant les ordinateurs branchés sur internet, et j'ai même progressé dans la maitrise du mac(c'était çà, ou pas d'internet). Souvent j'ai prété main forte aux collègues peu habitués...
Le mercredi l'expo des labos a disparu, il reste quelques conférences, je visionne des films médicaux, les couloirs se sont vidés, le palais est sinistre et triste...
 je suis un des derniers à partir...
                                                                           






 








              Cette solitude réveille en moi l'angoisse constante de la disparition programmée de la profession d''ophtalmologiste médical, je me vois comme ce dinosaure de l'entrée de jardin des plantes...mes jours ou ans sont comptés.


 

Partager cet article

Commenter cet article

Berthoise 20/05/2009 20:45

Vous êtes trop rapide, j'installais une jolie musique.

Berthoise 20/05/2009 20:33

Vous êtes un dinosaure, moi, je fais partie du mammouth. Que du neuf qui sort de l'oeuf !

zigmund 21/05/2009 09:16



un mammouth ? il y en a un à côté du dinosaure à l'entrée du jardin des plantes.



madame de K 19/05/2009 22:35

C'est très régalien de parler de soi à la troisième personne, non ?
Ou alors un peu schizoïde ?
Ou alors j'ai rien compris... ;-)

Zigmund 19/05/2009 22:48



schizoide effectivement
disons que le désir d'un peu d'anonymat, contrainte d'origine de ce blog, oblige à certains détours alambiqués.
rien de plus...



joye 18/05/2009 20:37

Okay, j'ai relu : ÇA, c'est un congrès !!! :-)

zigmund 18/05/2009 23:16



ben oui c'était quand même plutôt studieux en dehors des  (nombreuses) tentatives de connection à internet (complètement adict...)



joye 18/05/2009 15:27

Ah ! Je vois !

(oui, je sais, personne ne vous a déjà dit cela !)