Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
le-rhinoceros-regarde-la-lune

oculistiques : travail en milieu hostile

24 Juin 2009 , Rédigé par zigmund Publié dans #le défi du samedi

    ce texte est la réponse au samedi défi  consigne #66   


Votre participation à la consigne 66 tournera autour de la panne de courant.

Ah ! Une contrainte !

Votre récit comportera au moins dix nombres.

les textes des autres défiants sont bien meilleurs et valent le détour

                             
 
Dans mon boulot, tous mes appareils fonctionnent à l'électricité.
-commençons par l'optotype, mais oui, c'est le mot barbare qui désigne le tableau lumineux avec des lettres,  des chiffres, des dessins ou des E tournés dans tous les sens pour les analphabètes.
le plus gros chiffre qui correspond à un vingtième de vision c'est le 3. carrément énorme si vous ne le voyez pas, vous avez bien fait de venir me voir...(enfin quand je dis  voir...)
pour évacuer la contrainte je vous réciterais bien une partie de mon tableau par coeur(chiffres à lire séparément bien sûr)

                                         
                                          3 0 4 7
 
                                           4  9  2 6 
                               
                                            7  2  0  9

 
 
(mine de rien, çà en ferait sept de casés ! mais ce  serait abuser...)
- on passe à l'examen des yeux, à la lampe à fente (électrique bien sûr mais sur support mécanique)là aussi, difficile de faire çà à la bougie, cependant, si la panne survient en plein jour, on ouvre  tous les rideaux pour utiliser le soleil qu'on détourne sur l'oeil, via un jeu de miroirs pifométrique, c'est galère mais le tour est joué. Avec ce stratagème et un colorant on peut même mesurer la tension de l'oeil qui normalement est inférieure à 21.
-on termine par l'examen du fond d'oeil visible par un petit appareil à piles, lequel tombe pile poil en cas de panne. 
-Depuis 25 ans que je sévis dans le secteur, j'ai  étudié les moyens de travailler en conditions "extrèmes" sans électricité en cas de grève ou de panne. Avec les quatorze mois d'attente pour  obtenir un rendez vous avec moi, pas question que je déclare forfait sous prétexte d'absence des 220 volt alimentaires(mon cher Watson). La patience des patients a des limites.
-Et l'ordi me rétorquerez vous ?  aucun problème : le vieux clou qui tourne  encore sous" fenêtres 98"(çà y est je crois que j'ai les 10 nombres) (de Guillaume Portail) n'est là que pour mon agrément perso,car je reste attaché à mes stylo plume dont  je remplis le réservoir à la seringue 20cc en me tachant les doigts. (qui a dit vieux crouton rétrograde ?) dame sécu-vitale apprécie peu, mais tant pis.
-résumé : qu'ils y viennent  avec leurs coupures de courant  ! je peux gèrer  ...
                                                      mais ...
Une seule fois, un soir d'hiver, je me trouvai pris au dépourvu, la bise venue, une grève d'édéeffe était annoncée ; croyant à ma bonne étoile, je n'avais reporté aucune consultation, et je terminais ma journée avec le dernier patient,  un gamin venu de loin quand
couic!!! noir total et intégral (et blanc dans la conversation)
ben oui, dehors faisait drolement nuit. (et mon cabinet est assez isolé).
au téléphone (ne jamais se séparer des moches téléphones avec fil)j'ai appellé une voisine à la rescousse et elle m'a apporté des bougies et 2 lampes de poche. Ce gosse a eu un examen complet à la bougie et lampe de poche(pour éclairer les chiffres sur tableau papier) Consultation prototype ( gratuite car pas osé facturer) avec prescription de lunettes...  
C'est peu après, que Betty, une jeune paonne égarée, a demandé et obtenu asile dans notre jardin, nous permettant de ressasser le piètre calembour "on a une pa(o)nne dans le secteur..." 
                           
 
 
 
PS samedi défiants, soyez indulgents, ma seule défense pour me faire pardonner ce texte est que tout est vrai (sauf windows 98)


(zigmund d'après récit de berthold)
(optotype lissac)

Partager cet article

Commenter cet article

anne66 08/08/2012 22:28


je viens de découvrir ce billet...


Bravo...


cela me fait penser à une amie généraliste, pendant la panne d'electricité qui a duré au moins 5 jours dans mon ancienne ville, lors de la tempete 2000 .


étant débrouillarde etc.. elle a décidé de consulter tout de meme, avec une lampe frontale sur la tête, car elle était aussi " montagnarde" lors de ses passe temps.


 


arrive un patient, lombalgique... ( je trouve deja trés " sympa" que la toubib ait decidé de travailler, sans electricité, sans chauffage, à la frontale, un peu " extreme " quoi.  )


le gars au bout d'un moment " ben quoi.. vous ne regardez pas mon scanner ?"


 


 

Zigmund 09/08/2012 10:53



excellente histoiire  les patients ont de plus en plus d'exigences 



Biche MK 15/04/2012 10:23


Une belle poésie, une tranche de vie, un soupson numérique...le défi est relevé haut la main

Zigmund 15/04/2012 11:26



Merci et bienvenue



caro_carito 02/07/2009 12:11

le berry est en manque extrême de praticiens. ca ne va pas s'arranger...

caro_carito 02/07/2009 11:53

Oh il n'a pas pris mon comm de l'autre jour. Non ici les délais d'attente sont très longs...

Zigmund 02/07/2009 11:59



je m'étais douté que si 200km vous séparaient de vote oph c'est que les plus proches avaient des délais fous
ici  il y a des gens qui vont à paris (200km) quand ils veulent squizzer les délais



caro_carito 28/06/2009 08:59

ici pas de rv avant 8 mois voire un an.

Zigmund 21/01/2011 18:45



12 mois ici