Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
le-rhinoceros-regarde-la-lune

l'enfant et le rhinocéros

5 Septembre 2009 , Rédigé par Zigmund Publié dans #le défi du samedi



cet article était destiné aux défis du samedi en même temps que la machine à faire les lunettes, en réponse à la consigne#71
 

A vous chers amis défiants de raconter sous la forme qu'il vous plaira

ce que vous avez vu et ce que l'autre a vu


La petite fille en rose ne voit pas le photographe, parce qu’ elle  regarde le rhinocéros. Le photographe, collectionneur de rhinocéros, a d’abord repéré la statuette, seul objet intéressant de cette boutique pour touristes. La petite fille ne verra peut être jamais de vrai rhinocéros ; même dans les zoos c’est devenu tellement  rare…comme l’ivoire interdit dont est  peut être fait l’animal se dit le photographe…

 

Et la petite fille est trop jeune pour savoir les soit disant  vertus aphrodisiaques  que la médecine traditionnelle de son pays attribue à la corne de la bête en voie d’extinction.

 Avenir de la  Chine versus mémoire de l’Afrique …et un occidental un peu mal à l’aise qui cherche sa place et s’éclipse comme un voleur après avoir pris la photo.

Partager cet article

Commenter cet article

Anthom 06/09/2009 18:23

Merci pour la "pub éhontée" sur les défis du samedi! J'en ai rougi, mais si, mais si...En fait, votre site est dans mon agrégateur depuis quelque temps déjà, découvert au détour d'un commentaire laissé sur un autre blog...J'ai beaucoup aimé les images de Bretagne. Je lis beaucoup mais souvent je reste silencieuse...

Zigmund 06/09/2009 20:01


déjà les retrouvailles avec l'ile d'yeu ont été un choc agréable. j'ai aussi beaucoup aimé les photos et parcouru les recettes de cuisine. mais il me reste bp à lire sur votre blog, donc je vais y
revenir sans modération même silencieusement aussi.


joye 06/09/2009 16:28

Re-bravo !

(non, ne rougis pas)

Zigmund 06/09/2009 16:42


merci joye
j'ai réecouté ta chanson (c'était tard dans la nuit cette nuit) et j'étais ému.