Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
le-rhinoceros-regarde-la-lune

Camping et taiji...

29 Juillet 2010 , Rédigé par Zigmund Publié dans #bonheurs divers

  P1040812

Pour des rencontres internationales de tai ji quan,  je suis parti pour quelques jours camper près des vignes de Jasnières. Me voici au volant de ma voiture cherchant les fameuses vignes. Partout des champs de blé moissonnés, et des champs de maïs probablement monsantesques. Pas l’ombre d’un cep de vigne à photographier.

P1040862

  Situé au bord d’un lac, (avec baâase de loisirs,) le camping  pourrait sembler de bon standing,  mais confort et luxe n’ont pas cours dans la « prairie » où, comme chaque année,  j’ai choisi de planter ma tente  près de celles des autres pratiquants de taiji.

Mon intérêt  pour le tai chi exige des sacrifices : le plus gros est ...le camping.

Comme j'ai passé l'âge de me contorionner dans une tente 2 places, je me suis offert la "8 places palace" pour moi tout seul,(que je partage avec les copains en cas de pluie) et j'ai transporté dans ma voiture un matelas mousse. Une seule fois, j'ai renoncé au camping pour m'offrir une chambre d'hôtes et je me suis em..quiquiné grave loin des autres...La seule chose qui me consolait c'était qu'il pleuvait cette année là et que j'étais bien à l'abri.

Malgré le matelas mousse, chacune de mes vertèbres s'est rapellée à mon bon souvenir.

Nous sommes environ deux cents  à  partager ce pré écrasé de soleil  et  les quelques  sanitaires basiques et minables. Mais rien ne me ferait choisir un emplacement ombragé « chez les riches ». Ici, on partage le café matinal, les guèpes,  les chansons,  puis les rires étouffés, tard  dans la nuit, on met en commun ronflements, alcools, et jeux. J’ai ici la place  pour  tenter de faire voler *mes cerfs volants dont ce superbe dragon.P1040971 Entre deux arbres un fil a été tendu (bas) pour s’essayer au funambulisme. Certains peaufinent discrètement  leurs « séquences avec armes » : canne de combat , épée, sabre, éventail , bâton.(discrêtement parce que c’est plus ou moins interdit à cet endroit : cachez ce sabre que ne sauraient voir ces jeunes têtes blondes à qui on offre des imitations de mitraillettes ou la possibilité de zigouiller tout ce qui bouge  sur console) . 

P1040840

Les ateliers  ont lieu le matin à l’extrème bout de la prairie sous le soleil, l’après midi nous traversons le lac  pour assister tous ensemble à des démonstrations (différentes techniques-différentes écoles), puis nous entamons le  « tui shou » traduction : poussée des mains.

Pour qui nous voit danser ainsi pendant des heures, deux par deux, sans distinction  (de sexe , d’age , de taille ou autre), pour qui nous voit rigoler après avoir poussé ou avoir été poussé , nous devons sembler complètement  fadas. Une simplification serait de dire que ce "jeu" ressemble à « je te tiens tu me tiens par la barbichette », une autre serait de dire que le premier qui pousse l’autre a "gagné" ; mais « l’essentiel est invisible pour les yeux » il ne s’agit pas d’une bête poussée brutale, on  est dans un art martial interne, c’est plus un travail qu’une bagarre et il m’est impossible d’expliquer pourquoi, souvent, fusent les rires du poussé ou du pousseur ou des deux.(la barbichette est la meilleure explication). 

J'ai servi d'interprète pour un atelier de bâton animé par un professeur américain, dans ma traduction, je glissais vannes et jeux de mots qui laissaient un peu perplexe le prof qui ne pensait pas avoir dit qq chose de drôle.

Nous nous sommes quittés dans un dernier éclat de rire collectif(c'est la tradition).

J'ai fini de démonter la tente et j'ai repris ma route en écoutant "Satyagraha"...ils me manquaient déjà...

* tenter –bien dans un camping –ne veut pas dire réussir...

Partager cet article

Commenter cet article

joye 30/07/2010 14:42


Ouh, le méchant traducteur !!! ;-)

Allez zou, qu'est-ce que tu fais ici à lire tes com's - tu as des couleurs à relever ailleurs, Chevalier Zigmund !

♥ ♥ ♥


Zigmund 30/07/2010 18:08



pour les couleurs à relever ailleurs je suis mal, mal mal ...


j'ai demandé l'aide des escalators qui "font rien que me souffler des bêtises "


impossible de me concentrer...


 bon j'y retourne c'est pour ce soir


 



Berthoise 29/07/2010 11:35


Quand je faisais du tai chi ( j'utilise une autre orthographe, sans savoir si elle est bonne ) dans le temps ( un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître), j'adorais le tui shou (
j'ignorais que ça s'appelait comme ça).
J'aime bien les parenthèses. C'est joli, non ? et puis ça n'alourdit pas le texte, tout est très clair, enfin je trouve.


Zigmund 29/07/2010 12:20



l'écriture tai ji est du pinyin c'est à dire la transcription phonétique "correcte " du chinois


(le "tchin tchin !" de l'apéro qui vient du chinois s'écrit  "qing" en pinyin.


pour le tui shou j'ai longtemps refusé d'en faire. j'allais à ces rencontres très conviviales et je regardais, je lisais, je jouais au go. l'envie est venue il y a 5 ans...j'en fais à petites
doses et je choisis mes partenaires(il y a quand même quelques "bourrins")


dans tui shou : shou est la ou les mains


je suppose que tiu veut dire poussée mais  n'ai pas vérifié 


 



Adrienne 29/07/2010 07:34


pour les vertèbres, emporter un coussin supplémentaire et le caler dans le ceux des genoux ;-) puis le matin avant de se lever bien étirer le dos en serrant les genoux pliés sous le menton ;-)


Zigmund 29/07/2010 08:54



je tenterai l'an prochain( camping trois jours une fois par an à l'occasion de ces rencontres)


mais aussi parfois dans mon propre lit merci adriennz :=)


bienfaits du tai ji ? je n'ai presque plus de lumbagos (lumbagi?) depuis 15 ans...