Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
le-rhinoceros-regarde-la-lune

cécité et disparition programmée

11 Mars 2012 , Rédigé par Zigmund

tp-copie-1Ce n'est pas la première fois que j'aborde le problème et j'ai bien l'impression de me répèter.

Vous qui passez par ici, avez probablement compris que si votre ophtalmologiste vous donne un rendez vous dans 3 -6 ou 12 mois, c'est parce qu'il n'a pas le choix et que la solution de doubler ou de tripler  son temps de travail et d'accroitre sa productivité,(en diminuant drastiquement le temps qu'il passe avec le malade est un leurre.

D'autres pistes ont été explorées comme de confier la réfraction (=l'étude des lunettes) aux opticiens, aux orthoptistes ou aux optochoses(profession encore interdite dans notre pays). Ces idées sont également un leurre car  les lunettes sans pathologie  ne représentent qu'une part minime  du travail d'un médecin ophtalmologiste.

Même en région parisienne, dans certaines banlieues, pas forcément "craignos", le problème commence à se faire sentir. Dans les  15 ans qui viennent il y aura environ 900 départs en retraite d'ophtalmologistes .Or , la comission régionale de l'ONDPS vient de recommander de continuer à n'offrir que 20 postes en oph pour 2012.* pour l'Ile de France.

J'invite ceux qui vivent dans les régions moins médicalisées que  l'Ile de France à jeter un coup d'oeil aux cheveux grisonnants de leur oph  ou de lui poser la question de l'avenir.

Nos patients ont du mal à nous croire et disent

-ce n'est pas possible, on en parlerait à la télé , à la radio : ben non,  on préfère communiquer sur le grand Zorro de l'ophtalmologie  et sa pseudo solution miracle.

-pourquoi les jeunes refusent ils de faire les études d'ophtalmo ? :  ils ne refusent pas 1,6% des postes ouverts à l'ECN alors que les oph représentent  3,2% des médecins de l'Ile de France.

-vous allez bien finir par trouver un successeur, vous n'allez pas nous laisser comme ça ? :  il y a longtemps que je ne cherche même plus et il faudra bien que je parte en retraite et/ou que je meure...

Je vous invite à réagir à cet article et à partager  éventuellement  sur tous les réseaux sociaux le texte qui suit (en gras )proposé par un de nos confrères.En cette période pré électorale,nous entendons beaucoup de bêtises de la part de chacun des candidats en matière de santé :

-multiplier les maisons de santé pluridisciplinaires (en oubliant qu'une MSP sans médecin c'est très c...

-confier la réfraction aux marchands de lunettes ou à leurs laquais les optochoses .(personne ne se demande pourquoi le nombre des opticiens croit de façon quasi exponentielle.

-obliger les médecins à s'installer en zônes sous dotées(déjà désertées par tous les services publics et les commerces)

 

"Les autorités sanitaires ont décidé d'aggraver encore le sous-effectif en médecins ophtalmologistes.
Le nombre de postes mis au concours pour la formation d'ophtalmologistes a été constamment diminué par les pouvoirs publics ces dernières années. Il en résulte des délais de rendez-vous croissants, devenus préoccupants dans de nombreuses régions.
Malgré les alertes de plus en plus pressantes du syndicat des ophtalmologistes (SNOF), les autorités décident de poursuivre dans cette voie et d'aggraver encore le déficit : en région parisienne, la commission régionale de l'ONDPS vient de recommander de continuer à n'offrir que 20 postes en ophtalmologie pour 2012.
Quand surviendra la catastrophe sanitaire qui viendra révéler cet aveuglement ? Les ophtalmologistes s’inquiètent et veulent alerter la population."

P1090964* ce chiffre qui semble extrèmement bas est en cours de vérification

Partager cet article

Commenter cet article

Dr Sangsue 16/03/2012 15:25


Dernièrement, j'ai "naïvement" posé, à une Visiteuse Médicale, quel était l'âge moyen des Médecins Généralistes qu'elle visitait.


Sa réponse fut... "surprenante" : "entre 50 et 60 ans"


Il y a un Homme que j'aimais bien, c'était Alfred Sauvy, économiste et démographe. Il avait prédit, dans les années 60, les préfabriqués des collèges dans les années 80.


Une génération, c'est 25 ans, et il faut, environ 10 ans pour "faire" un médecin.


Mais qui voudra bien faire ce métier ?


Ou bien, alors, il faut que quelque chose change...

Chantal 15/03/2012 18:23


@Caro: votre PS - je me le spose depuis des années, mais vu mes origines franco-allemande je n'ai même pas le droit de poser cette question (en France).


Je pense que derrière cette "mise à mort" du système social se ache une motivation encore inavouavle - du genre l#économie passe ou prime avant l'humanité. Mais le pli prend, j'entends de sgens
qui disent et acceptent le fait que les soins ne soient pas disponibles pour tous, par manque de resource. Or de quelle ressource parle-t-on? du produit en lui-même ou du prix exorbitant? Le
premeir n'est pas une pénurie, le second certes puisque les caisses d'assurances de maladie décident qui aura droit à quoi et quand (et plus forcèment ce qu'elle a effectivement besoin pour
guérir ou aller bien).


Qui est le troubleur là-dedans? Le médecin, le dernier rempart entre une collaboration entre l'économie de Big Pharma, des caisses d'assurances de maladie et de la classe politique. Eux
gagneront, les assurés-patients-citoyens perdront et payeront lourdement une modèle féodal qui se nomme pas ainsi.


Je sais, je noirci beaucoup le tableau (un peu à la X Files) mais si nous ne faissons pas attendtion en Europe (ce probléme existe ailleurs qu'en France) cela peut arriver dans quelques années,
une fois la générations avec son caractère d'humanisme n'existe quasiment plus.


Bonne soirée à tous

Zigmund 17/03/2012 16:04



cette catastrophe sanitaire future et démontage du système social est du au raisonnement de qq technocrates dont certains ont posé l'équation simpliste : si nous formons moins de médecins, les
gens consommeront moins de médecine ... ce raisonnement appliqué à toutes les spécialités sans discernement  donne les effets visibles suivants 


 -moins ou peu  de médecins du travail : les contrôles sont faits par des infirmiers et tous les 2 ans


-beaucoup moins ou peu  de psychiatres, dORL, d'ophtalmos et plus grave : beacoup moins d'anesthésistes réanimateurs...


 



caro.carito 14/03/2012 11:05


Zig, je n'ai rien à ajouter sauf que google a penser à toi et a mis à l'honneur l'orgami ce jour (un clic sur le google de www.google.fr )


Bises.


 


PS: je me demande si cette politique ne vise pas des fois à une euthanasie silencieuse et permettrai des économies sur les retraites. un brin cynique mais maintenant...

Zigmund 15/03/2012 00:52



je n'ai pas réussi à voir le doodle origami mais je suis passé trop tard ?


je pense qu'il y a un peu de cynisme derrière la politique de santé : on ne peut pas faire rentrer plus de cotisations à cause du chomage , ben on "supprime" les plus vieux qui coutent le plus
cher



Siboconcerto 14/03/2012 00:08


Demain, j'ai rendez-vous avec un ophtalmo à l'hôpital, le rendez-vous a été pris début janvier.

anne 13/03/2012 21:29


bonsoir Sigmund, j'ai failli vous appeler Sigfried, car je pensais au crépuscule des dieux... tout ceci est triste. Il n'y a pas que votre spécialité qui est en chute libre,malheureusement...mais
la votre est tellement spécifique, que personne d'autre qu'un ophtalmo ne peut gérer...

Zigmund 13/03/2012 22:03



effectivement notre spécialité n'est pas la seule décimée par l'ECN ou internat qualifiant. les psychiatres, les anesthésistes, les dermatos...vont manquer et ce sont des choses que les MG gèrent
difficilement.