Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
le-rhinoceros-regarde-la-lune

elle est relou la (petite) chef de gare !

12 Novembre 2011 , Rédigé par Zigmund Publié dans #le défi du samedi

en réponse à la consigne #167 du défi du samedi qui nous demandait de faire l'hommage  du chef de gare

 

Ne comptez pas sur moi pour faire l'éloge des chefs de gare, en tout cas, pas ceux de l'Empire du Milieu.(  zhong guo)

En 1996,  notre petit groupe avait souhaité sillonner la Chine en train.

Or ce pays regorge de petits chefs de gare des deux sexes.

Les ennuis commencent dès que vous vient l'idée saugrenue d'obtenir un billet de train.

C'est la cohue, ces gens ne savent pas faire la queue,  nous jouons des coudes et parvenons au guichet. De l'autre côté de la grille, une jeune chinoise  en uniforme tarde à lever les yeux pour s'enquérir de votre cas. Armé de votre plus beau sourire, vous lui expliquez votre désir de voyager  vers le grand Ouest  de son grand et  beau pays.

Comme vous savez que le voyage sera long, et que l' occidental pourri que vous êtes tient  à un certain confort petit-bourgeois,* vous ajoutez  que vous souhaitez voyager en classe "couché mou", la plus chère.

"Mei you"**, murmure alors la préposée aussi mignonne que bornée, sans même vous gratifier d' un regard : traduction libre : "y'en a pas pour ta pomme, étranger !"

Commence alors une longue négociation : et un pour autre jour ? et en "assis mou " ? (je murmure à l'interprète qu'il manque peut être quelques billets verts  dans les passeports que nous lui tendons).mei you !

Après un moment de palabres, nous obtenons "les dernières places" pour le surlendemain.

Notre calvaire n'est pas fini,car mademoiselle "Huo Che"*** commence à chipoter : elle a décelé une micro différence dans la contre signature sur mes traveller's chèques, et puis, nos  passeports, ils sont  valables jusqu'au 30 juin et nous sommes déjà en août ...

Ne pas s'énerver ...avec un grand sourire, je lui offre une page entière d'autographes, pendant que l'interprète lui explique que 30 juin c'est la date de délivrance du passeport  mais  pas celle d'expiration du visa.

Derrière nous, dans la file d'attente, on frise l'émeute, mais miss Huo Che n'en a cure, bien décidée à nous pourrir la vie.

On serre discrètement les poings, on sourit et on reste calme...

Enfin munis des précieux billets,(payés plus cher puisque nous sommes étrangers...)  nous montons le surlendemain dans un wagon à moitié plein...(les dernières places, disait-elle : GRRR!!!)

La chef de wagon, une  grosse femme revêche, boudinée dans son uniforme militaire nous indique notre voiture et nos compartiments.

Le wagon restaurant est officiellement non fumeur... pour les étrangers : une bande de militaires chinois fume ostensiblement  alors que tous les étrangers sont obligés de descendre sur le quai pour griller leur clop. Par gestes, j'exprime "deux poids deux mesures", Madame Wei Xiao**** hausse les épaules avec mépris.

A l'examen pour travailler dans les chemins de fer chinois, la matière "mauvaise foi" bénéficie d'un fort coefficient.

A la sortie de ce train une troisième "chef " imbue du pouvoir de l'uniforme, exige haut et fort de récupérer nos billets de train, ceux qui ne sont plus qu'un vague confetti enfoui dans le fond de nos sacs à dos...Elle voit pourtant  bien que nous sortons de ce train, que nous avons été contrôlés, qu'il n'y a pas d'autre accès...
 Le contenu de  nos sacs s'étale par terre  pour la  recherche fiévreuse des fameux tickets que nul n'a pensé à garder précieusement ; notre interprète, à deux doigts de perdre son sang froid, murmure alors dans son chinois impeccable " la Chine nous accueille ! merci ".
"Passez", s'adoucit alors la contrôleuse en ajoutant :" bienvenue en Chine !"

 

quelques précisions : il s'agit de faits réels mais anciens : à cette époque, obtenir des billets de train directement au guichet, sans passer par une agence, était un vrai parcours du combattant.

il y a 4 classes dans les trains chinois couché mou/assis mou/couché dur/assis dur.

*  = bénéficier de toilettes pas trop monstrueuses.

**  mei you = il n'y en a pas "je crois que ça va pas être possible"

***车 =huoche : train = mot à mot voiture de feu

**** 笑 = Wei Xiào =sourire

Partager cet article

Commenter cet article

joye 12/11/2011 15:19



"Pain in the ass"  Oui, je sais, pas de mot pour cela en français...






Zigmund 12/11/2011 22:37



ça y est j'ai compris !



joye 12/11/2011 13:15



Re-bravo zig !



Zigmund 12/11/2011 13:52



merci joye dis moi j'ai cherché (un peu la signification de la fin de ton comm aux défiants:


繁體中文版 comme tu le vois mes connaissances en chinois s'estompent hélas avec le temps j'ai cherché mot à mot dans l'éditeur chinois (caractère par caractère)  mais pas réussi .donc comme on
dit chez nous "je donne ma langue au chat" comment on dit ça en anglais ?



Berthoise 12/11/2011 09:03



je ris de tes mésaventures passées.



Zigmund 12/11/2011 13:15



tous ces épisodes sont vériiques mais je les ai concentrés pour le défi


 



fredledragon 12/11/2011 08:40



 


ni hao !


Superbe, je fréquente la Chine depuis plus de 20 ans et tu as parfaitement décrit la situation! Faire la queue en Chine c'est simple il s'agit de passser son temps à essayer de passer devant les
autres tout en empéchant ceux qui sont derrière de passer devant (jouer des coudes et s'entrainer au regard qui tue!). Perso je fais ça très bien, et puis ça occupe.


En plus je constate que tu es du genre chieur, osez faire remarquer qu'il y a deux poids deux mesures, mais enfin t'es pas chez toi là!


Bon pour ceux qui souhaitent y aller aujourd'hui, 1996 c'est il y a deux siècles, aujourd'hui c'est tgv et souvent lors de mes voyages je comprends mieux l'expression "vieille europe"...


Par contre ce qui reste vrai c'est qu'il vaut mieux réserver car ils ont tout compris aux week end maintenant... La double tarification a disparu donc même les diables aux long nez payent le même
prix. Babaïe comme on dit et xié xié (au revoir et merci)



Zigmund 12/11/2011 13:38



lors du 2 ème voyage j'étais l'interprète mais ne voulant pas de galères (j'étais en voyage "solo" avec mes 2 fils) j'avais tt programmé avec agence


http://le-rhinoceros-regarde-la-lune.over-blog.org/article-32201632.html


le 3 ème voyage était bien différent et carrément petit bourgeois :


http://le-rhinoceros-regarde-la-lune.over-blog.org/article-33951082.html


http://le-rhinoceros-regarde-la-lune.over-blog.org/article-33985124.html


http://le-rhinoceros-regarde-la-lune.over-blog.org/article-34155933.html



Adrienne 12/11/2011 07:24



raconté comme ça, avec humour, on rit, mais sur le moment je suppose qu'il y a de quoi péter un plomb!



Zigmund 12/11/2011 13:43



c'est vrai que ça donne des souvenirs marrants mais sur le moment l'histoire des passeports  qui se passait dans un hotel à 1h du mat n'a fait rire personne et on a évité l'émeute de
justesse et les flics sont venus  voir pourquoi tt le monde hurlait !