Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
le-rhinoceros-regarde-la-lune

je passe mon tour ? deux cabanes pas plus

18 Juin 2010 , Rédigé par Zigmund Publié dans #le défi du samedi

la consigne #111 du défi  m'inspirait mais pour diverses raisons je n'ai pas pu m'y mettre.

le sujet  était pourtant engageant  : il s'agissait de parler de cabanes .

Je n'ai pas d'excuse valable, ni de mot de mes parents, je crois qu'il a manqué le déclic et l'idée, ce n'est pas bien grave.

Par contre en me promenant sur la toile, j'ai trouvé quelqu'un qui a  brillament traité le sujet . Ca s'apelle "les royales aventures de Pepin le bref" .... par  mademoiselle Bille et son quatrième wagon.

Et bien sûr,  allez voir les textes des autres défiants .

Petite fatigue je passe mon tour je reviendrai bientôt...

finalement j'ai envoyé in extremis cette participation  :

deux cabanes( pas plus)

La maison était vide ou presque. Nous venions d’arriver dans cet appartement tout neuf, situé dans une banlieue inconnue .

 Nous n’avions que nos valises et ne possédions aucun meuble. Des amis nous avaient prêté les quelques meubles indispensables : un lit pour mon frère et moi, un autre pour mes parents, une table des chaises et une armoire moche  en bois léger.

Le seul  luxe rescapé était un grand poste radio à lampes,ultra moderne à l’époque, c’était le seul trésor qui avait suivi notre exil et égayait nos soirées.

 Nous étions petits, l’armoire très grande trônait vide dans le salon.

Mon frère et moi avons immédiatement investi l’armoire  pour en faire notre cabane-terrain de jeux.Nos rires et nos cris résonnaient bizarrement dans le salon si vide.

Nos parents pas joueurs du tout  ont assez vite récupéré « notre » armoire  pour y entreposer  nos affaires et nous avons perdu notre seule cabane.

Je ne me souviens pas avoir construit de cabane, même pas lors de mon passage chez les scouts.

Par contre, tous les ans, je pars camper du côté des vignes de Jasnières pour des rencontres de taijiquan et bien qu’ayant horreur du  camping , je n’imagine pas dormir ailleurs que sous ma tente avec autour tous mes amis  venus des quatre coins de l’Europe.On discute beaucoup on dort peu ; de toutes façons votre  dos vous signale vite que ce genre de jeu n'est plus de votre âge et vos vertèbres se rappellent à votre bon souvenir. Le matin on m'entend clamer sur tous les tons ma haine du camping.  Comme j’ai souci de mon confort, ma tente cabane a huit places même si j’y dors seul : passé un certain âge, se contorsioner dans une micro tente pour s’habiller ne me tente pas vraiment, et pour pouvoir tenir debout , huit places c’était la seule solution. Ceci permet d’inviter les amis à se réfugier en cas de pluie  autour d’un café ou d’une bouteille de Jasnières.

Conclusion  côté cabanes,  j’ai bien séché, mais  côté alcools (modérato) ou remontants (licites de préférence) il y aura ce qu’il faut dans ma cabane provisoire grand luxe.


 

 

Partager cet article

Commenter cet article

Pivoine 22/06/2010 22:48


J'ai eu la même chose: je trouvais le sujet magnifique, j'y ai pensé et repensé, j'ai même commencé un texte dont je n'étais pas contente du tout... Et donc, c'est resté comme cela. C'est vrai
aussi que je n'avais pas pensé à la fête des cabanes. Et pourtant... Le symbolisme en est si beau...


Zigmund 22/06/2010 23:14



zut !!! c'est vrai  j'ai promis à berthoise un truc sur soukkot je vais essayer ...


 mais je manque de temps 


 



Adrienne 20/06/2010 13:39


ben ce qui a de pratique quand je passe si tard par ici, c'est que Joye a déjà écrit tout ce que je voulais dire aussi ;-)
ah juste un truc encore: merci pour le lien vers Melle Bille, pfiouh qu'est-ce que c'est bien écrit et drôle et tout et tout!
c'est là qu'est votre seule et unique concurrente il me semble ;-)


Zigmund 20/06/2010 21:06



je connais mademoiselle bille depuis deux ans, pendant presque un an elle a disparu puis est revenue pour notre plus grande joie . je suis assez admiratif de sa façon  originale de traiter
les sujets.


suis rouge de confusion


merci  :=)



joye 19/06/2010 22:30


Je ne vois vraiment pas pourquoi tu ferais des excuses par avance, sauf pour nous prévenir que ton texte est tellement éblouissant que tous les autres paraissent nuls en comparaison, et qu'on
aurait mieux fait de se taire pour laisser briller les étoiles, car là, oui, je voudrais le savoir d'avance, histoire de ne pas me mouiller pour un effet relativement plat.

Hein ?

;-)

Bises mitoute, cher docteur.


Berthoise 19/06/2010 18:24


J'aurais aimé que tu nous parles de la fête des cabanes, que tu m'expliques à quoi elle correspondait, j'adore les histoires religieuses, saintes, enfin appelle-les comme tu veux.
Ces deux cabanes racontent un peu ton histoire.


Zigmund 19/06/2010 19:39



ok je te raconterai ça bientôt  la fête des cabanes s'apelle soukkot (d'ou l'expression "c'est le souk"   :=) )



joye 19/06/2010 12:19


Je ne sais pas pourquoi tu précèdes ton texte avec tant de...tant de quoi ? On ne dirait pas "apologies", c'est un faux ami, mais c'est vraiment le mot qui me vient en tête, parce que "excuses", ce
n'est pas cela.

C'est réussi et tient la route parmi tous les autres, alors... Hein ?


Zigmund 19/06/2010 12:43



T'es gentille joye


le mot qui conviendrait pt être serait avertissement mais excuses par avance conviendrait aussi(il n'y a pas de mot français pour ça


 je me suis décidé à écrire dans la dernière demi heure avant l'heure de livraison de la consigne alors que j'avais déjà  mis le lien du début et que je n'étais pas content de mon texte


 habituellement les textes pour la consigne murissent et sont peaufinés pendant tt la semaine. we très chargé , je n'ai pas encore lu ton texte et je vais tarder à commenter mais je le ferai
( comme pour tous les autres)


encore mille  mercis