Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
le-rhinoceros-regarde-la-lune

l'art de la guerre : stop ou encore ?

8 Septembre 2012 , Rédigé par Zigmund Publié dans #luttes

L'opération #PrivésDeDéserts a été relayée largement sur la toile et dans les médias  : 24 médecins généralistes blogueurs ont publié un texte commun suivi d'une pétition concernant les déserts médicaux et du coup,  la Ministre de la santé a  promis de discuter. Tout ça a été largement relayé sur internet via twitter, par la presse  puis par la télévision. 

Je salue l'effort ! mais j'ai perdu l'habitude de faire confiance à nos élus y compris ceux pour qui j'ai voté, peut être devrais je écrire surtout ceux là !

Timeo Danaos et dona ferentes...

Quelques ophtalmos se réveillent et regardent ce buzz d'un oeil étonné et gourmand, j'ignore les réactions des autres spécialistes.

"Et pourquoi nous on ferait pas pareil hein ?"

Ben non ... on est déjà à contre temps.

Alice, une consoeur, a suggéré d'utiliser le go dans cette guerre larvée qui nous oppose aux tutelles.

Je ne suis pas le mieux placé pour aborder le sujet mais je pense qu'elle serait déçue que j'ignore sa question.

Les renseignements sur le jeu de go sont là :

 Bagarres virtuelles  ou

 http://jeudego.org/(plus sérieux) ou 

Duel/tournoi de go 

------

 

Voici donc quelques éléments de réponse à sa question : 

-sache, qu'avant de se lancer dans une partie de go il faut mesurer les forces en présence. Dans le cas présent, nous sommes de petits joueurs c'est évident.

-sache qu'une pierre isolée a une grande influence mais si elle rete isolée elle mourra tel le Roland moyen à Roncevaux. 

-sache qu'au go il est bien plus élégant, honorable de gagner d'un point ou d'1/2 point  après des heures ou des journées entières de combat  virtuel que d'humilier son adversaire/partenaire...  

Nous sommes  des petits joueurs,divisés, non connectés, nous sommes  un groupe de  pierres isolées et cernées de tous côtés.Ils nous laisseront vivoter jusqu'à notre retraite chacun dans notre coin et prendront le reste du territoire.  En face, ils n'ont que faire de l'éthique ou de la beauté du jeu, obnubilés qu'ils sont par leur public, la presse et leurs électeurs. En face, tutelles et syndicats horizontaux trichent, unis par une seule idée : nous remplacer nous et nos insupportables délais par des gens moins qualifiés et qu'ils imaginent  moins chers. Pour eux les enjeux économiques sont primordiaux. Et tu sais bien que nous sommes les vilains méchants qui se "gavent". (pour un peu ils nous reprocheraient le prix des lunettes)

Le bon  joueur est celui qui sait quand il faut abandonner. Nous avons déjà perdu la partie de la démographie, nous allons perdre celle des honoraires avec ou sans dépassement. Nous ophtalmologistes, avons manqué de connexion, et nous n'avons pas su trouver le bon rythme.

Provisoirement peut être- abandonner...

Au fait, Alice,  tu vas rire, j'ai oublié le principal  : sais tu qu'il faut deux yeux pour vivre au go ?

 

 

PS tiens puisque c'est le WE,  prends le temps de lire ça de dzb17

la Gé-pride 

et ce truc qui m'a scotché mais pas que moi : au moment de partir, lettre à un ami 

 


Partager cet article

Commenter cet article

joye 13/09/2012 12:13


C'est horrible d'avoir choisi un métier qu'on n'aime pas. Chez moi, si l'on voulait devenir riche, on évitait toujours les métiers d'agriculteur ou de prof, et maintenant, on ne devient plus
ingénieur, médecin ou encore. Si l'on veut gagner de gros sous, on devient banquier ou financier ou vendeur d'actions. Alors, bof...


Mais c'est ce "Ils ne le méritent pas" dans la lettre que tu cites qui me tue ! Une personne qui n'aime pas l'humanité ne devrait pas devenir médecin. Ou professeur.


Alors, bon, la langue française, hmm. Plus très rentable comme carrière non plus.


Penses-tu que je devrais lui écrire une lettre d'adieux ? Ou de remerciements ?

Zigmund 13/09/2012 21:56



Tu sais bien que je suis amoureux fou de mon travail ; de même  chacun des médecins cités aime son métier et n'en changerait pas. ce qui nous met en colère ce sont en vrac 


-la stigmatisation des médecins faite par les politiques (y compris ceux d'avant)


-l'augmentation +++des contraintes administratives 


-la stagnation de nos honoraires


 ce qui fait qu'aujourd'hui bien des jeunes médecins choisissent de devenir salariés ou repoussent le moment de leur installation


je ne pense pas que tu aies eu envie d'enseigner le français avec un souci de rentabilité je pense que tu l'enseignes parce que tu aimes cette langue que tu parles et écrits si bien 


est ce que tu l'enseignerais avec autant d'enthousiasme si ta paye était divisée par deux ou si en plus  on t'obligeait à aller l'enseigner  très loin de chez toi ?


de mon côté, je lutte encore pour la défense de l'ophtalmologie et de la médecine mais bientôt je laisserai le sabre, le stylo ou les pierres de go à mes jeunes confrères.  


 



Dr Sangsue 12/09/2012 19:29


C'est beau, quand on est un jeune médecin, on ne sait pas que l'on va être mangé, Ceux qui mangent les autres, le savent trés tôt : ceux sont ceux qui font l'IEP Paris puis... L'ENA, là, ils
savent tout.


 


Bon, ben bientôt la retraite, va falloir se trouver un petit boulot.


 


J'ai une patiente qui garde une vielle malade friquée...

Zigmund 13/09/2012 09:05



l'idée de retraite m'angoisse  mais je me réjouis de n'avoir plus que qq années à supporter la dégradation de notre profession


je crois que je continuerai à consulter (si mes yeux restent performants)  avec un système d'échange après la retraite (genre une consult = un poulet = un panier de légumes )



NP 10/09/2012 08:01


Les spécialistes seront mangés les uns après les autres par le fait du morcellement, que pèsent 5 à 6000 OPH sur le territoire dont moins de la moitié sont syndiqués (déjà pas mal comparé à la
représentativité des syndicats de salariés). Seul atout, bous ne sommes représentés que par un syndicat assez organisé et actif, ce qui n'est pas le cas partout. Nos activités
sont différentes dans la forme donc nos intérêts directs mal perçus réciproquement ce qui n'aide pas à être solidaires et à revendiquer en commun.


Nous devrions donc croire en un Grand Administrateur Omnicient.


Qui n'existe pas.

Zigmund 10/09/2012 13:09



c'est bien mon avis


 que pèsent ces 5 ou 6000 oph divisés(même si unis ds un seul syndicat) face à la population aux syndicats horizontaux aux tutelles  à l'ordre qui sont abreuvés tous les jours
d'informations tronquées


-celles de nos "dépassements d'honoraires" alors que ceux d'entre nous qui sont en S1 ont du mal à séquiper correctement alors que personne ou quasi n'évoque la stagnation scandaleuse de nos
honoraires . il suffit de montrer qq "abuseurs" supposés (moi si je décollais ma rétine si le seul rétinologue qui tente l'intervention demande un prix fou je trouverais l'argent et je
n'achèterais ni voiture neuve ni écran plat)


-celles de nos "délais" : on occulte que ceux ci sont en grande partie dus à la non formation de nouveaux ophtalmos


-celles concernant le marché de l'optique qui est de plus en plus opaque et qui rapporte beaucoup à beaucoup (mais pas à nous ...contrairement à ce que les gens croient)


c'est pour ça que j'estime qu'à terme nous sommes perdants / déjà morts


je pose 2 pierres sur le go ban = je couche mon roi aux échecs= j'abandonne


 



Berthoise 08/09/2012 08:58


Mais non, Zig', t'es pas tout seul !


 

Zigmund 08/09/2012 11:06



merci Berthoise  bisous du jour à toi et à la Berthoise' s familiy