Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
le-rhinoceros-regarde-la-lune

la télé médecine : la soit-disant solution

27 Octobre 2010 , Rédigé par Zigmund Publié dans #oeil et regard

Faute de gaz oil je n'ai pas pu partir vers le sud.

j'ai gardé mes vacances  et  je les passe à tenter de mettre  de l'ordre dans mes papiers la comptabilité, jouer de la musique ; et parfois je divague sur internet.

En cherchant des articles concernant l'ophtalmologiste d'Aix, je suis tombé sur ce site et plus particulièrement, sur cet article qui concerne la télé médecine qu'on veut nous vendre comme un beau progrès . Et même que si on n'est pas d'accord avec la télé médecine, on est un vieux crouton réac.

Je ne reprendrai pas les arguments de cet article, (j'ajouterais bien : "pas mieux !" ). Comme le docteur Dupagne, auteur de cet article, j'ai du mal à contenir ma colère :

-contre les autorités et la "dame rose" qui nous vendent cette idée comme "géniale"  solution à la désertification médicale et à la démographie  inadaptée à laquelle tous contribuent.

-contre l'ordre des médecins (ô phare dans la nuit composé de confrères que nous avons élus)  qui  soutient  cette deshumanisation de la médecine.

-contre beaucoup de médias(radiophoniques) qui depuis quelques jours se glorifient de l'allongement de la durée moyenne de la vie , en y associant des messages de culpabilisation et qui présentent la télé médecine comme un progrès source d'économies.  

Cette histoire de télé médecine c'est un très bel exemple de gestion technocratique de la santé sans l'ombre d'un regard pour la réalité humaine des zônes sous médicalisées.

 enfin mieux vaut en rire

 

---

Partager cet article

Commenter cet article

joye 28/10/2010 15:16


Essayons ceci :

http://tinyurl.com/28dxs8a

Je ne comprends pas l'argument qui dit "On n'a pas assez de médecins mais on ne va pas se servir de technologie pour alléger le problème".

Par ici, le problème c'est que tout le monde veut devenir riche, alors plus personne ne devienne médecin généraliste, tout le monde se spécialise pour éviter le boulot plus prenant et la salaire
plus modique.


Zigmund 29/10/2010 15:46



ton lien fonctionne


ici il n'y a plus beaucoup de gens qui veulent être généralistes et surement pas en campagne parce que : trop de travail , le prix de la consultation est inchangé depuis 8 ans, de plus en plus de
tâches administratives, impossibilité de se faire rempacer (les quelques remplaçants remplacent en ville...


pour les ophtalmos c'est à la fois moins grave puisque nous n'intervenons que rarement sur des choses vitales(même si "la vue c'est la vie") mais plus grave puisque depuis vingt deux ans on ne
forme que des internes et très peu et qui deviennent chirurgiens. donc plus de médecins pour dépister et soigner  les maladies des yeux


 



joye 28/10/2010 01:05


Non, zigmund, rien à voir avec l'Internet !

http://www.cbsnews.com/stories/2010/10/24/eveningnews/main6988149.shtml?tag=mncol;lst;2


Zigmund 28/10/2010 02:19



je n'arrive pas à faire marcher le lien, joye


je comprends bien sûr tes arguments mais ici nous sommes très attachés à notre système de santé et de soins nous savons qu'il nous coute très cher


je ne connais pas bien le système aux USA ou la vision qu nous en avons est probablement tronquée


que la télé médecine s'exerce dans des endroits extrèmement isolés et peu peuplés semble intéressant  mais les déserts médicaux en france sont "à nos portes" ce sont des régions peuplées
urbaines ou rurales qui n'attirent pas les trop peu nombreux médecins formés(la creuse, l'aveyron le nord pas de calais ne sont pas les grands espaces américains ou canadiens.



chantal 27/10/2010 20:43


Bonsoir Zigmund,

je l'ai déjà lu hier, chez un autre blog où j'ai laissé un commentaire que je copie ici (si vous permettez).

"Horrible! Où reste la relation confidentielle et de confiance entre le médecin et le patient? Comment examiner le patient , uniquement en le posant des questions sans l'ausculter? Je me demande
comment un ophtalmologue, par exemple, peut-il établir et soigner via le Net?

Le Net, plutôt l'émail, est bien pour poser des questions ou demander des explications (sur sa maladie, le traitement, etc) ou informer des suites d'un traitement en cours ou un changement de son
état auprès de son médecin traitant, ainsi sans devoir déranger téléphoniquement le médecin lors de ses consultation, le patient le tient au courant. Le médecin est au courant, peut répondre aux
inquiétudes / incertitudes du patient et si nécessaire proposer / fixer un RV de consultation.

Mais consulter virtuellement?, non merci. Ce n'est qu'une manière de contourner à résoudre le problème: le manque cruel de médecins et de personnel soignants. Mais comme, la politique sociale est
aux économies (au détriment de l'Humanité et du social), on peut longtemps attendre que le nombre de poste (et place de formation) sera augmenté.

Bonne soirée

PS si j'étais un peu virulent, je m'en excuse mais ces choses me mettent en colère. je pense aux personnes âgées qui n'ont que le facteur, le médecin comme contact social - j'y ai vécu dans une
région où des gens ne voyaient que le facteur et pour qu'il passe tous les jours, ils ont un abonnement de journaux. Le monde est fait pour les jeunes et on oublies complétement les vieux."

Voilà, ce que j'ai dis hier et que je pense encore aujourd'hui. je ne vois pas comment un médecin peut faire ue consultataion via le web. Pourquoi pas en faire alors tout simplement par téléphone?!
Ou mieux encore, se soigne-t-on pas soi-même avec un de ces livres médicales?!

Même en Allemagne, il y a des endroits où la prise en charge médicale est mince, très mince (médecin généraliste de campagne, les rhumatologues, les ophtamologes, etc), mais pas tant par manque de
succession que parce que la nouvelle génération va à l'étranger (Suède, Angleterre) où elle gagne plus et travaille moins. Mais au fond, le problème reste le même.


Bonne soirée et bon rangement


Zigmund 27/10/2010 23:35



le rangement traine (j'ai passé bp de temps pour relayer l'histoire d'aix et maintenant sur la télémédecine)


je l'ai dit ailleurs dans mon blog dans dix ans je prtirai en retraite sans successeur. bien sûr il y aura des marchands de lunettes mais moi
c'était d'abord la santé des yeux (et la santé tt court) des gens qui m'intéressait . les lunettes n'étant qu'un préalable à une prévention.(un de nos profs disait qu'il fallait soupsonner tout
patient de tumeur cérébrale-extrème heureusement mais ça modifie bien le point de vue : les lunettes ne sont qu'un moyen d'aller plus loin comme la prise de tension artérielle pour un médecin
généraliste)


quant à la télémédecine,elle est effectivement montée en épingle pour faire oublier que , alors que la population vielllit, on ne forme plus assez de médecins.


l'aspect humain de la relation médecin malade n'intéresse plus personne dans les hautes sphères.c'est pour ça qu'ils poussent la télémédecine. de plus ça n'empêchera pas le médecin consulté par
internet d'avoir sa propre salle d'attente remplie de "vrais gens" et de devoir choisir à qui consacrer son temps. personne ne maitrise le temps.


 


 



Berthoise 27/10/2010 19:01


Ça manque de toubibs, ça, je suis bien d'accord. Ici, en cas de maladie, vaut mieux aller à l'hôpital, le généraliste, le tien hein, le déclaré qui a ton dossier, pas moyen de le voir avant une
semaine. Essayer d'en voir un autre relève de l'utopie. C'est vrai que l'Oise ne fait pas rêver, alors personne pour s'installer ici. mais je n'ai pas envie d'avoir à faire à un écran ou à un
téléphone.


Zigmund 27/10/2010 23:48



quand on regarde la démographie médicale on s'aperçoit qu'en dehors de Paris et la région PACA plus un peu le littoral (sud surtout) on a affaire à des déserts médicaux. bien sûr c'est pas le
tiers monde ... peu de gens savent que en fin d'études médicales très peu de médecins s'installent en libéral, peu en médecine générale et une infime partie va en campagne.car passée la joie "des
petits oiseaux et de la vie saine", ça devient vite lourd de devoir faire des kilomètres pour tout, et  de pas pouvoir prendre de vacances faute de rempaçants.


 



joye 27/10/2010 15:39


Pour le voir de l'autre côté de la pièce, sinon l'océan :

Dans mon vaste pays, c'est un miracle pour certains de pouvoir téléconsulter sans faire des centaines de kilomètres, qu'ils ne sauraient pas payer, vu le prix d'essence.

J'ai déjà enseigné à la télé, il y a autant d'avantages qu'inconvenients.

Ce que je trouve mal et un gaspillage de temps, c'est quand je sais ce que j'ai sans pouvoir me soigner parce qu'il faut l'ordonnance du médecin. Gaspillage de temps et d'argent. Bien sûr que ce
n'est pas toujours le cas, mais souvent, oui.

Dis, as-tu vu l'invention des lunettes universelles pour que tout un chacun puisse les ajuster...c'est un ophthalo au RU qui les aura inventées pour les gens du tiers monde.
Je pensais à toi en regardant le reportage.


Zigmund 27/10/2010 17:03



 les lunettes : (vite fait ) s'il s'agit d'une monture universelle ça a un intérêt


s'il s'agit du site qui te permet de choisir tes verres sur internet, c'est probablement un opticien (ou plusieurs) intéressés pour vendre .en France la prescription des lunettes est indépendante
de la vente. j'imagine mal un habitant du tiers monde allant au cyber café déterminer ses lunettes sur un site puis commander montures et verres... la détermination des lunettes est pour un
ophtalmo le prétexte à dépistage de maladies, comme la prise de tension artérielle pour un médecin généraliste est le début (prétexte)du dépistage de maladies et pas seulement prise de
tension (interrogatoire, examen etc...).


pour le problème de la télémédecine, bien sûr que ça a des côtés intéressants, je l'ai fait qq fois pour des amis éloignés de tout ophtalmo, mais ce qui me met en colère c'est qu'on présente ça
comme la solution à la chute de la démographie médicale (en particulier dans les campagnes) que les différents gouvernements ont refusé
de voir. les consultations et les médicaments sont ici assez bien pris en charge pour presque tous ici.


l'enseignement par internet ou par la télé est un gros progrès, c'est avec un système comme celui là que j'ai étudié le chinois