Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
le-rhinoceros-regarde-la-lune

la vodka du diable

31 Octobre 2009 , Rédigé par Zigmund Publié dans #le défi du samedi

le texte du défi #79 est assez long :

Pour le défi #79e du nom, le jouteur écrira*  (au choix) :

une lettre/ un discours / un règlement / un mode d’emploi / une recommandation / un plaidoyer / une harangue / une charte / un avis / un sermon...

lisez la suite de la consigne et les autres textes

(chaque fois que j'insère un lien j'ai une pensée émue pour Mme de Keravel qui m'a appris à insérer les liens !)


La vodka du diable

discours non radiodiffusé de Staline en date du 2 juillet 1941(1)

Camarades ! Citoyens ! Frères et Sœurs(2) ! Combattants de notre armée et de notre flotte !

Je m’adresse à vous, mes amis !

La perfide agression militaire de l’Allemagne hitlérienne, commencée le 22 juin, se poursuit contre notre Patrie.

Malgré la résistance héroïque de l’Armée rouge(3), l’ennemi continue à se ruer en avant, jetant sur le front des forces nouvelles.

Il faut les saborder !

Cà tire à la guerre j’y prédis l’ail rose.

Un grave danger pèse sur notre Patrie.

Camarades, nous allons nous battre, aucune armée n’est invincible.

Soldat je te le dis tout net :

Vise  pas ta grotte maya.

Ce soir : sardines, j’ai soif ! et ma chaise m’a dit « les boulettes c’est gras »

Donc je disais : nous allons nous battre, c’est sûr mais qui sera le meilleur hein ?

Entonnons tous ensemble l’hymne de notre glorieuse mère patrie(.5)

 

  http://www.youtube.com/watch?v=WM5H1KthhUU

Note n° 1       Le discours officiel a eu lieu le 3 juillet 1941. Celui-ci est le brouillon, la répétition générale. L’histoire garde la trace de la version radio diffusée plus longue et moins arrosée.

Note n°2     Il parait que c’est la seule fois où Staline a utilisé le terme de « frères et sœurs «  dans un discours

Note n°3        Le rouge est la couleur qui excite le plus le cône*(4) de l’œil humain,

Note n°4       d’où l’expression le jour se lève et les cones  rient  commencent

Note n°5       Traduction phonétique  certifiée (ouvrir le lien)

Pour terminer : une mensuration qui arrive comme un cheveu sur la soupe : mes moustaches sont un peu  moins grandes que celles de Papistache et  de Staline.

Partager cet article

Commenter cet article

Berthoise 31/10/2009 08:55


je connaissais l'hymne qui me faisait beaucoup rire. J'ai encore ri. Merci.