Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
le-rhinoceros-regarde-la-lune

les oies sauvages etc...

18 Février 2012 , Rédigé par Zigmund Publié dans #et çà je le classe où ?

250px-Graylag_geese_-Anser_anser-_in_flight_1700.jpgMa blog amie et consoeur Fluorette  raconte une journée de consultation en évoquant les oies sauvages quelle n'a pas pu voir  passer justement parce qu'elle consultait.

En début de semaine dernière, lors d'une journée de consultation bien remplie,  (moins dense et moins compliquée que celle de Fluorette) un de mes patients m'a raconté le passage des oies sauvages sur la petite rivière qui traverse notre ville. Il disait qu'elles étaient extrèmement nombreuses, qu'il ne se souvenait pas d'en avoir vu autant. Je l'ai écouté en me disant que j'aurais bien voulu voir ça, moi aussi...300px-Anser_anser_migration_map-fr.svg.png

Il parait qu'une importante colonie de mouettes a aussi survolé le collège de Bled la Forêt mais j'étais enfermé dans la semi obscurité de mon bureau.

Pendant les semaines de froid, j'ai à peine entrevu les glaçons sur le grand fleuve et je n'ai pas pu m'arrêter pour prendre des photos :  des urgences  m'attendaient à mon cabinet.

Le soir de la Saint Valentin,(lors du passage des oies sauvages), je suis  rentré à 21h30,(même le voisin généraliste était déjà parti ! ) j'ai mangé à toute vitesse et me suis endormi lamentablement sur le canapé devant Dr House...

Deux jours plus tard, un bon restaurant nous a permis de "fêter l'évènement" (même si  l'aspect commercial de la chose me révulse).20090517-berthold-0261.JPG


Je voudrais parler des oies sauvages, je voudrais vous dire le soleil sur le jardin, je voudrais être capable de partir quelques jours pour "changer d'air ", aller voir enfin  le musée du quai Branly, ou me dépêcher d'aller voir l'exposition  Mathématiques à la Fondation Cartier...

Et non, dès la moindre journée sans consultation, je suis là, assis à ma table, effaré devant le désordre, bien décidé à faire face.

Et puis, écrasé par l'ampleur de la tâche, je m'offre une ou deux incursions sur internet,  histoire de me donner du courage. C'est à la fois une drogue et une thérapie.

Mon temps libre passe ainsi à toute vitesse et le soir la pile des indispensables semble inchangée.

J'ai aussi gardé un peu de temps pour aller voir mes parents ; ils sont centrés sur leurs problèmes de santé ce qui est justifié, et persuadés que la médecine est toute puissante et guérit tout(c'est d'ailleurs ce que j'ai cru jusqu'à ma 4ème année de médecine).001030.jpg-r_75_106-f_jpg-q_x-20010731_070904.jpg

Je révise sur internet des pans entiers de cardio, néphro, dermato, pour être en mesure de répondre à leurs questions. Je me sens vieux et dépassé,  il y a plein de trucs qu'on ne dosait pas, ou pas comme ça, "de mon temps" ; comment ai je pu oublier ces pans entiers de mes études  ? ( ce qui ne s'en va jamais je crois, c'est la notion d'urgence ou de gravité)

 Et le plus souvent,  mes  réponses à leurs questions sont sans écho.

J'ai pris une semaine de vacances pour régler le maximum de tâches administratives.

Chaque jour voit le nombre de choses urgentes et obligatoires  augmenter. La dernière en date découverte en feuilletant le "vademecum de l'ophtalmologiste"  édité par le SNOF (syndicat des ophtalomologistes) , juste reçu  concerne les affichages obligatoires dans les cabinets médicaux (pour les masos j'ai trouvé ce lien dont le survol vous incitera à fermer votre cabinet pour devenir magnétiseur ou éleveur de chèvres) 

pour vous la faire courte

-coordonnées de l'inspection du travail (vous savez ceux qui sont absolument injoignables)

-médecin du travail et services de secours d'urgence

-convention collective

-avis indiquant l'accès au document unique sur l'évaluation des risques (???)

-dispositions relatives à l'égalité professionnelle entre les femmes et les hommes 

-Luttes contre les discriminations

-consignes d'incendie

- interdiction de fumer

 si je me suis permis de recopier ces têtes de chapitre(car bien sûr le bidule à afficher prend beaucoup de place) c'est pour rendre service aux confrères qui passeraient par ici parce que l'absence d'affichage d'une seule de ces  merdouilles vaut une amende de 750€. Je ne le savais pas, je me doutais bien que je n'étais pas blanc-bleu sur les affichages(je fais plus dans le genre médical ou syndical) mais je n'imaginais pas à quel point...

Donc je vais passer un bout de mes vacances à faire du collage d'affiches ... mae11ivw

Alors, en ce moment, je passe silencieusement sur vos blogs,  je tarde à répondre à vos commentaires, j'ai laissé filer la consigne du défi sur le zen,  et je laisserai peut être passer la suivante .

Et non  je n'ai pas vu passer les oies sauvages. Et dehors il fait beau...

 

 

 

(photos  -oies sauvages Wikipedia

- affiche Knock (allo ciné)

-gifs colère trouvés sur http://pastille.centerblog.net/rub-Gifs-colere-enerves.html)

Partager cet article

Commenter cet article

Berthoise 21/02/2012 07:58


Zigmund, je suis de tout cœur avec toi. Je n'ai pas affiché la pyramide des âges, je viens de me taper les pourcentages d'absence, et j'ai plongé dans les stats de réussite aux évaluations.
Passionnant, tu t'en doute. Et bien sûr, je n'ai pas fini et je procrastine à tout va.


Plein de bises.

Zigmund 21/02/2012 10:56



bises à toi Berthoise j'espère que tu vas prendre aussi qq vacances aussi



Siboconcerto 20/02/2012 20:55


(Vous voyez, vous aimeriez visiter le musée du Quai Branly et moi je voudrais pouvoir m'enraciner dans un endroit comme "Bled-la-Forêt" qui voit passer aux portes de ses habitants des biches et
des cerfs gracieux, des sangliers dangereux) ☺


Quel dommage que la paperasse vous empêche d'être serein : vous êtes sans doute si sérieux et si responsable, mais aussi si peu disponible de par votre métier que vous vivez ces contraintes comme
des formes qui vous empêchent de vous consacrer à l'expression et à l'épanouissement de votre parole intérieure, à votre appétence pour le beau et le sensible, vous avez besoin de rester un peu
avec vous-même.


Comme j'aimerais vous aider : pour la DUER, n'en faites pas une allergie, il s'agit simplement de faire l'inventaire des risques dans vos locaux professionnels en les classifiant en deux
catégories; l'inspection du travail (ce qu'il en reste) vous pénalisera sur l'absence de DUER, mais pas sur l'imperfection de votre inventaire des risques : il vous sera donné beaucoup de
conseils pour améliorer votre aménagement des lieux et votre inventaire, mais on ne vous fera pas payer d'amende. Vous pouvez utiliser de nombreux modèles qu'on trouve en ligne (si vous n'y
arrivez pas, je vous promets de vous aider à le formaliser). Tous les jours pendant deux semaines, donnez 10 minutes pour votre DUER : impliquez-vous pendant 10minutes, vous saurez que ce sera
vite passé, vous vous déculpabiliserez; analysez un poste ou un site de votre cabinet, notez les risques et les dangers (par exemple, des dangers : produits chimiques ? sont-ils étiquetés pour
éviter toute confusion ?  un escalier raide emprunté tous les jours par votre salarié ? des risques : un mauvais éclairage qui conduirait à des troubles de la vue (j'en souris) ? une
mauvaise ergonomie du poste de travail (siège non adapté, ordinateur ), l'hygiène des locaux (pas de lavabo pour se laver les mains ou bouché, etc.). Vous notez vos points et vous indiquez les
mesures apportées pour corriger cela ou que vous comptez apporter en indiquant une date prévisionnelle (et chaque année, vous remettez le registre à jour à la suite des éléments antérieurs censés
avoir été résolus...)


 


 

Zigmund 20/02/2012 21:11



merci de votre passage


 je ne regrette pas de vivre à bled la forêt (même si j'aime les villes) j'y suis même assez heureux


merci pour vos conseils  je vais m'y mettre sérieux commencer par refaire l'affichage de mes tarifs et pour les risques au niveau de mon cabinet ce sera assez rapide  je crois.


j'avoue que le tout sécurité me hérisse la vie est un pari risqué et perdu d'avance  mais comme médecin je fais attention à ne pas mettre ma secrétaire en danger .



Chantal 20/02/2012 16:33


Pas d'oies saubages, mais des biches derrière mon jardin. en fait, ce sont mes toutounes qui les ont vu, ont aboyé et j'ai vu le pourquoi. Les biches n'ont même pas eu peur des wuf wuf!


Vous me faites bien de la peine. Surtout que je ne vois bien à quoi servent tous ces affiches obligatoires (la note suivante), mieux peu ou personne ne les lira.


Par contre, j'estime mes médecins (sinon je n'irais plus - je suis difficile, quoique mon ophtalmologue disait pas difficile mais exigeante, ce qui revient au fond à la même chose - mais on n'a
que deux yeux et avec mes bobos, je ne prends pas de risque). Même ce qu'ils disent ne m'enchantent pas toujours (l'arthrose est une vacherie par excellence - désolée pour le gros mot), j'essaye
de suivre leur explication et eux ne refusent pas le dialogue. 


 


Allez bon courage et bonne journée


 


 

Zigmund 20/02/2012 17:27



bien que le jardin soit quasi clos nous avons eu un chevreil et des amis ont eu un sanglier sur leur pelouse


 ça fait un choc mais nous sommes proches de la forêt


merci bonne soirée à vous aussi



joye 20/02/2012 15:25


La migration des oies, très intéressante !  J'ai vu l'autre jour un docu sur les oies qui doivent voler au dessus des Himalayas. Incroyable !

Zigmund 20/02/2012 15:40



je suis effectivement désolé d'avoir raté ça...mais je suis enfermé soit à mon cabinet soit devant la paperasse



M.L. 19/02/2012 23:22


Pas encore 57 


Et une spécialité à malades pas simples, la gastro, avec une compétence reconnue dans les troubles fonctionnels pour lesquels on m'adresse bon nombre de patients ingérables !


J'adore ce métier, mais je sais faire plein d'autres choses tournant autour, et reposant des patients. Ecrire, manager, former. Ce que je trouve actuellement difficile, ce sont les biens portants
qui se croient malades, et embolisent le système.

Zigmund 19/02/2012 23:58



je comprends


problème moins grave en oph puisque nous ne jouons pas sur la vie des gens  mais ce qui est lourd à gérer(en dehors de l'administratif) comme tu le dis ce sont les patients qui estiment que
tout leur est du tout de suite