Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
le-rhinoceros-regarde-la-lune

méli mélo de (neuf) trois

8 Mai 2010 , Rédigé par Zigmund Publié dans #le défi du samedi

 

Qu'est ce qu'il y a trois ?

Trois ours en lutte  contre la squatteuse  SDF  boucle d’or ont  bercé mon enfance.

(mais que fait l'aide sociale ? )

boucle_dor

                                                                    ***

Trois célèbres  K régentaient (ou régentent encore ?) la vie des Allemandes :   Kinder/Kirche /Küche

                                                                    ***

Trois autres vilains  K salissent le sud des États Unis

                                                                    ***

Trois ans de temps froid et gris, mauvais anniversaire...
                                                                    ***

Trois cartes :   deux rois noirs et  dame  de cœur  pour un bonneteau .


Copie_de_Joseph_Faverot___Prestidigitation

 

 

                                                                    ***

Trois pans à Igor,   mon verre à trois miroirs , celui avec lequel je torture mes contemporains pour les regarder au fond des yeux.

Igor_2

 

     Voici un exemple de ce  qu'Igor  me permet de voir  : GS

                                                                   ***

Trois bouleaux  montent haut dans  notre jardin : rien de bien original (les bouleaux se plantent par trois ) sauf qu'ici ils sont colonisés par une glycine .

                                                                    ***

bouleaux_3

Avec un peu de temps , je vous aurais détaillé les trois accords dits "maçonniques " de l'ouverture de la flûte enchantée, qui m'ont permis de "cartonner"  en musique au baccalauréat. (et de plus, ce sujet a été évoqué dès la publication de la consigne)

                                                                    ***

  Une  petite comptine en hébreu apprise dans l’enfance :

« mon chapeau a trois côtés, trois côtés a mon chapeau, s’il n’avait pas trois côtés ce ne serait pas mon chapeau »

Cette comptine, qui, comme vous le constatez, soulève des problèmes philosophiques et métaphysiques  majeurs   se chante en accélérant le rythme et avec les gestes (comme celle  du grand cerf ).

Chers défiants, avant de  vous abandonner pour cause de congrès, je tiens à vous faire savoir à quel point je vous en veux...  car depuis que je réfléchis à ma réponse à ce défi, c'est cette comptine qui tourne en boucle,  obsessionnelle,  lancinante, insupportable  dans mon pauvre cerveau fatigué...

 

 

Partager cet article

Commenter cet article

zigmund 12/05/2010 23:44


@ joye
ça y est je suis rentré et j'ai pu écouter ta version félicitations ! merci et bravo !


zigmund 12/05/2010 12:20


(je réponds en comm parce que connection pourrie)détrompe toi soumarine; je suis du genre studieux et pour différentes raisons je ne fais pas les magasins (ou seulement les librairies). là je file
au jardin du luxembourg avant de reprendre mon train


soumarine 11/05/2010 21:51


Mais ne me dis pas, Zig, que ton impéritie vestimentaire n'est pas un merveilleux prétexte à d'inévitables mais nécessaires emplettes dans les magasins de la capitale ! Allez, essaie de nous faire
croire que ce n'était pas un acte manqué, et ne nous dis pas que tu es surbooké par les passionnantes conf. du congrés!


joye 11/05/2010 14:15


http://www.onmvoice.com/play.php?a=20439

;o)

With my apologies...


Zigmund 11/05/2010 16:51



pas encore rentré du congrès promis j'écoute à mon retour  parce que ici suis sur le cyber café public du congres et si j'écoute hava naguila dans le palais des congres  je vais me
faire repérer


donc c'est à moi de m'excuser


-de mes réponses tardives


-du retard à lire vos blogs


-de mes absences de comm


ici c'est l'horreur il pleut sur paris et il fait froid et je n'ai pris que des vêtements légers


 


 



joye 11/05/2010 13:45


Je connais déjà Hava Na Gilah, je l'ai apprise lorsque j'avais 10 ans. Voyons si je m'en souviens...


Zigmund 11/05/2010 16:51



voir réponse plus loin


merci joye