Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
le-rhinoceros-regarde-la-lune

mesquins sans frontières

4 Novembre 2011 , Rédigé par Zigmund Publié dans #coups de gueule

Depuis l'ouverture de ce blog, j'ai toujours pris soin de mesurer mes propos .

 

J'ai évité les méchancetés  tentantes concernant nos gouvernants actuels et  gardé pour moi les horreurs que me souffle ma souris.

Si j'ai écorché quelques uns de mes bien aimés et nourriciers patients, je l'ai fait  sans méchanceté et en m'arrangeant pour qu'ils ne se reconnaissent pas .

Les quelques cas cliniques ici présentés sont donc "maquillés"ou suffisamment fréquents pour être noyés dans la masse : cataracte, glaucome, DMLA, lunettes, corps étrangers cornéens   sont notre pain quotidien.

Il est évident  que les quelques patients atteints  de maladies rares ou rarissimes n'auront pas ici la vedette car

ils se reconnaitraient trop facilement et je me retrouverais face à un tribunal...

Le docteur Stitchette, qui écrit des posts extrèmement émouvants sur sa pratique vient de recevoir un commentaire  très dur d'une patiente qui a cru se reconnaitre.Pour "calmer le jeu " Stitchette a supprimé à regret l'article incriminé.   Et finalement elle vient de poster cette réponse calme, courageuse et mesurée.

Je comprends son malaise, et elle a mon soutien.

J'ai un jour accepté de  supprimer de ce blog  trois articles que je ne pourrai pas reconstituer (l'un d'eux fut effacé sans sauvegarde .).

Aujourd'hui je regrette de l'avoir fait.

J'ai ressenti cette "auto censure consentie" comme une grave atteinte à ma liberté d'expression,  ces écrits étaient   inoffensifs. Ils ont juste été utilisés par des médecins  pour décrédibiliser d'autres médecins...

Un jour, je me suis inscrit à un congrès, qui se tenait à Siem Reap au Cambodge .20091029-ta-prom-bayon-march--soir-e-sofitel--91-.jpg

Les sujets abordés m'intéressaient , il y avait de vraies communications scientifiques variées, médicales, optiques ou chirurgicales, et en filigrane un projet humanitaire.

20091027SR (6)J'ai bien hésité devant le prix du voyage en question, confié à une agence de voyage renommée qui nous obligeait  à choisir des hôtels superbes mais luxueux et  dépenser une telle somme dans un pays pauvre me semblait immoral.

Mes proches m'ont poussé à y aller et à ne pas regarder à la dépense, et, pour une fois depuis longtemps  me faire plaisir.

Alors j'y suis allé et je n'ai pas regretté : c'était encore plus beau que je l'imaginais !

Les articles disparus disaient l'incomparable  beauté des temples d'Angkor, l'accueil des gens, la ville en ébullition pour la fête de l'eau.20091027SR (11)

Mais, bien sûr, comme ce blog n'est pas spécialement destiné à des ophtalmologistes ou à des médecins,  je n'ai pas  communiqué sur  les sujets abordés lors des conférences . Il m'a donc  été reproché  d'avoir insisté sur l'aspect touristique de ce séjour et d'avoir passé sous silence les communications scientifiques.

Réparons cette erreur funeste et citons donc en vrac

-apport de la micro endoscopie dans la pathologie lacrymale

-lentilles multifocales

-discussion sur les verres correcteurs et les lentilles

-ophtalmologiste médical =espèce à préserver ?

-infection de la surface oculaire diagnostic et traitement

-bloc opératoire hors clinique : rêves ou folies ?

-risques juridiques : sommes nous bien protégés ?

etc.... 

(c'est volontairement que je diminue la police de caractères .)

A partir des  articles de ce blog qui disaient  la beauté des à-côtés de ce congrès, des lecteurs X haut placés se sont permis de mettre en doute son intérêt scientifique et de reprocher la visite des temples aux organisateurs.

Cette auto censure consentie n'est sans doute pas aussi douloureuse que celle qui a touché le Dr Stitchette.

Que ces sombres X sachent que ma colère d'avoir été instrumentalisé ne s'éteindra pas. Je le répète :  je considère cette intrusion comme une atteinte pure et simple à ma liberté d'expression. Qu'ils me fassent l'honneur de ne plus me lire.

Alors, médecins ou non, je vous invite à aller vous promener à Siem Reap et dans les temples d'Angkor via l'album photo Berthold 1 et 2 et à constater que le cadre de ce congrès avait un intérêt  indéniable, évident   aussi important que son contenu.  

Chaque année, au retour  du congrès de  la société française d'ophtalmologie, je raconte ici mes promenades parisiennes parce que je sais que les sujets  des communications auxquelles j'assiste ont peu d'intérêt pour les lecteurs de ce blog. Personne,  n'a pensé à utiliser ce fait pour démonter la qualité scientifique de cette réunion.

Pour que nous ne risquions pas d'être distraits du programme scientifique par la beauté de Paris, je propose qu'on organise les prochains congrès des sociétés savantes dans un stade en banlieue ...  

Le Bréviaire du Carabin porte en page de garde l'insciption suivante:

"ci n'entrez pas hypocrites bigots ..."

de  François Rabelais.

 

 


Partager cet article

Commenter cet article

Mme de K 10/12/2011 18:35


Ben figure-toi que je viens d'apprendre que j'ai été choisie pour représenter une association à un congrès à Barcelone en juin prochain et j'ai presque honte de m'en réjouir... j'en parlais
justement à ma fille aujourd'hui. Je suis super-contente d'aller à Barcelone, ce qui n'empêche pas que je vais très sérieusement travailler pour ce congès !

Zigmund 11/12/2011 14:31



J'ai eu qq invitations promotionnelles par des labos à l'étranger


une à copenhague et une à séville je n'ai pratiquement pas fait de tourisme et j'ai suivi toutes les interventions.


j'ai parfois été tenté de demander une aide pour certains congrès mais je préfère financer que devoir dire merci à un labo . finalement ça m'arrange que les cadeaux soient interdits parce que
parfois la tentation (d'accepter ou de demander) est forte 


 



caro_carito 08/11/2011 07:48



rien que de la mauvais fois habituelle...



caro.carito 07/11/2011 21:26



je vais te paraître un peu bête mais je n'ai pas compris. Quelle pression, oui je comprends la tienne, ne pas parler de la conférence, le fait que le voyage était payé. Si tu veux bien m'éclairer
? Tu peux m'expliquer hors blog ?


Sinon les gens qui se reconnaissent.. des fois des proches se reconnaissent même dans mes écrits. ça me fait sourire, meuh non je délaye la sauce, si ils savaient si j'écrivais ce que je pense,
je deviendrai une pestiférée  ;) Ou alors j'ai un inconscient qui me tend la main pour consultation



Zigmund 07/11/2011 22:19



non tu n'es pas bête


je n'ai pt être pas été assez clair


il m'a été reproché d'avoir parlé dans ce blog de l'aspect touristique du congrès au lieu de l'aspect  enseignement. des lecteurs médecins  haut placés ont  utilisé mon blog comme
pretexte pour reprocher aux organisateurs du congrès le contenu scientifique insuffisant  à leur gout...ces gens ont "invalidé" le contenu  scientifique  de ce congrès en
s'appuyant sur mon blog


 


 



Adrienne 06/11/2011 19:44



mais enfin pourquoi s'en faire? je viens d'entendre à la radio "Non rien de rien non je ne regrette rien" et je me suis dit que je ferais bien de faire mienne cette petite phrase au lieu de
m'inquiéter tout le temps sur tout et pour tout ...


il me semble que je pourrais te conseiller la même chose ;-)


quant à le mettre en pratique, hé oui je sais, c'est une autre affaire! mais on peut toujours essayer, non? souhaitons-nous mutuellement bon courage ;-)



Zigmund 06/11/2011 20:45



non je ne m'inquiète pas vraiment


je regrette d'avoir cédé à une pression



joye 05/11/2011 21:43



Mais zig...


Tu as des connaissances privilégiées. Il faut protéger la vie privée de tes patients, c'est ton obligation morale et professionnelle. Sans eux, tu ne pourrais pas raconter ce dont tu as envie de
raconter. Et sans leur permission, tu n'as pas le droit de le raconter, sauf de façon très générale, aussi intéressant que puissent être les détails. (et si cela te console, c'est pareil pour les
enseignants)


La maladie est très personnelle.  Cela ne regarde personne à part celui qui est atteint et celui qui le soigne. Tu es médecin, tu sais séparer la maladie et l'individu. L'individu n'a pas
tes compétences scientifiques. Il n'a que son émotion et sa pudeur, et souvent, les deux sont sacrifiés dans l'intérêt de se guérir.


Si je savais un truc personnel sur toi - ton adresse ou ton numéro de téléphone, par exemple - tu ne voudrais pas que je le prenne sur moi de le publier, n'est-ce pas ?


Tu ne mérites pas qu'on te critique ou qu'on te cherche noise, mais je pense qu'il faut leur pardonner. Je comprends tout à fait leur position, tout en t'aimant beaucoup, comme un vrai ami.


J'espère que tu me comprendras, je ne veux pas blesser tes sensibilités, juste présenter l'autre côté de l'argument.


Bisou et respect, admiration pour tout ce que tu fais pour les autres.Je sais que ce n'est pas toujours rendu ou même correctement apprécié (pareil pour les enseignants, bis).






Zigmund 05/11/2011 22:29



merci joye  le problème ici n'est pas liè au secret médical