Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
le-rhinoceros-regarde-la-lune

sept mille quatre cent

17 Novembre 2010 , Rédigé par Zigmund Publié dans #coups de gueule

7400
c'est quoi ?
-le prix d'une voiture ? ou de cette  belle clé USB casse tête 16 G (du japonais Toshi Satoji)   solidalliance-16gb 
-non ce sont des êtres vivants
-la "fourchette supérieure " du nombre de rorquals du détroit de Gibraltar ?

rorqual commun

-non ce sont des humains...
-alors ceux qui peuplent  Nyons, Givet, Ancenis, Pezenas...?
-arrêtez de vous triturer les neurones :
 c'est juste le dernier chiffre du numerus clausus  tel que publié au journal officiel.
ce que ne dit pas l'article  c'est que ce chiffre est le même que l'an dernier alors qu'il était prévu et promis depuis longtemps  un passage progressif  à 8000.
C'est ce numerus clausus qui envoie une partie de nos étudiants  qui souhaitent  devenir médecins  en Roumanie dans l'espoir de réaliser leur rêve impossible ici.
En sens inverse, on déroule le tapis rouge aux  médecins venus d'Europe de l'Est ou de pays plus exotiques, sans le moindre remors pour les populations de ces pays qui auraient peut être aimé se soigner .
Non contents de faire stagner le chiffre des "heureux élus", les pouvoirs publics entretiennent le mythe que ce sont les médecins qui veulent la pénurie. (histoire d'être moins nombreux à partager le "gâteau").
  La pénurie organisée est assez visible avec les médecins généralistes, elle est  plus criante pour les  spécialistes et pas seulement ophtalmologistes.
Le nombre de médecins spécialistes  encore important est en diminution parrallèlement à une population vieillissante, ces médecins spécialistes vieillissent et beaucoup ne seront pas remplacés.
Les responsables politiques adorent  communiquer sur la mauvaise répartition des médecins sur le territoire. C'est un excellent moyen de planquer leur responsabilité. Ils font la même chose avec la télémédecine en oubliant que pour faire de la télémédecine, il faut un minimum de  médecins en chair et en os.
Bien sûr que la plupart des médecins,(comme la plupart des gens) si on leur donne le choix entre une région ensoleillée, une ville riche et bling bling,  et une banlieue déserte, ou une campagne grise et austère, choisiront le soleil et/ou  les dorures...
Je pourrais vous dire les médecins de ville qui partent en retraite sans successeur, je pourrais raconter les dysfonctionnements des appels d'urgence en milieu rural et certaines conséquences dramatiques.
Mais je voulais juste ici insister sur le fait que le mal premier est cette stagnation du numerus clausus qui fait que dans les années à venir nous serons de moins en moins bien soignés ce qui permettra peut être  de résoudre le problème des retraites...

Partager cet article

Commenter cet article

Externe3003 28/02/2011 01:46


Bonsoir,
un petit commentaire ici car je n'adhère pas à votre point de vue ou tout du moins pas totalement.

Pour autant que me souvienne le NC était censé se stabiliser aux alentours de 7000 et non 8000. Actuellement je ne pense pas qu'il s'agisse d'un problème de coût pour l'augmentation numérique du
NC, ça l'était peut être à la fin des années 80 et dans les années 90, actuellement non. C'est surtout parce qu'il me semble qu'on ne peut pas le relever, il n'y a tout simplement plus de place
dans les facultés, hôpitaux pour.
Exemple concret ma faculté vient de voter le passage de 36 gardes obligatoires pendant l'externat à 30, la raison est simple : mathématiquement ce n'est pas possible d'en faire 36 en 3 ans pour
tout le monde.
Autre exemple, l'amphi de plus grande capacité est de 350 places, nous sommes 420 par promo.
Et encore je ne viens pas de Limoges, Brest, ou Amiens... car si le NC semble numérique stable d'une année à l'autre il est particulièrement intéressant de regarder sa distribution entre les
facultés car le gouvernement (je dis gouvernement car même si il existe un Observatoire National de la Démographie des Professions de Santé (ONDPS) son avis est bien peu suivi pour faire place à du
politique) se sert du NC pour faire de la démo med. On le baisse dans les grands villes et dans le sud tout en l'augmentant à outrance dans les petites villes sus-citées se situant au milieu de
désert médicaux (il a doublé en 10 ans à Amiens, Bobigny, Tours... etc). Plusieurs facultés ont du abandonné le mi-temps pour l'externat (stage matin + cours aprem) pour passer à 2 mois de stages à
temps plein pour la moitié de la promo puis 2 mois cours à temps plein et vice versa pour l'autre moitié de promo.

De manière plus générale en matière de démographie médicale il me semble qu'effectivement nous serons amenés à manquer de médecin numériquement parlant mais que d'ici 2025 nous reviendrons à
l'équilibre du début des années 90 (avant la baisse drastique du NC) se pose alors la question de la répartition de ces médecins que soit géographiquement ou au niveau des choix de spé car à ce
niveau c'est encore du politique (même si il y a un ONDPS...). Les politiques favorisent la MG car "on manque de généraliste à la campagne" sauf que le problème des généralistes n'est pas tant leur
nombre mais leur répartition et qu'à l'avenir d'un point de vue numérique c'est bien de spé qu'on va manquer comme vous le releviez.

Sur ce je vais me coucher, j'espère ne pas avoir été trop brouillon.


Zigmund 28/02/2011 08:18



merci pour votre commentaire intéressantil y a des éléments que vous donnez que j'ignorais (le "manque de places pour faire des gardes par exemple"(il me semble qu'en tant qu'externe j'en ai fait
très peu sauf lors de mon stage aux urgences bien  moins que 30 en dehors de ce stage)


lors de mon stage interné (le bien nommé !) c'était un jour sur deux (le tout payé le smic de l'époque)


effectivement la répartition est un problème important


dans ma région une ville de 17000 habitants vient de perdre la moitié de ses généralistes partis en retraite non remplacés


les chiffres de 7400 et de 8000 sont donnés par un de nos syndicats (comission démographie)


l'ECN fait entre autres, que dans notre spécialité les plus riches font appel à des médecins étrangers qu'ils salarient


merci de votre passage



chantal 25/11/2010 16:53


Ici, il neige aujourd'hui et je m'en passerais bien. Je n'ai jamais appris à marcher sur ou avec la neige (encore moins conduire) et ne pas marcher mes 3,8 kms quotidiennenment ma manque. Jusque
lundi, il n'y aura que ca: la neige - je préfère un grand froid sec où la chaussée est bien sèche et je n'ai pas de douleurs articulaires.

Bonne soirée


Zigmund 26/11/2010 16:31



grosse préférence pour le soleil même s'il m'attaque durement en été ...


j'ai les doigts gelés sur le clavier  et envie d'hiberner avec un bon polar



Berthoise 25/11/2010 06:24


Ben alors, elle est où la liste ?
J'espère que tu vas bien.


Zigmund 25/11/2010 08:35



la liste des auteurs ? dans l'article
précédent


pour la réponse au questionnaire ce n'est pas négociable :=) ou alors je vais mentir à la moitié des questions(et plus sérieusement je manque de temps )


je vais bien  je voudrais qu'il neige un bon coup pour avoir un ou deux jours de boulot plus cool parce que par ici dès qu'il y a 3 flocons  c'est la panique (qu'importe le flocon,
pourvu qu'on aie l'ivresse)



madame de K 23/11/2010 08:56


moins de médecins = moins de malades ??????
je trouve ça complètement ridicule comme raisonnement !
moins de médecins = moins de malades bien soignés, ça oui !

par contre je suis d'accord que la sélection doit être sévère, parce que je n'ai pas envie de mettre ma santé entre les mains d'un incapable ;-) mais un super fort en math est-il forcément un
capable ? bonne question...


Zigmund 23/11/2010 09:17



si j'ai écrit" moins de malades" j'ai fait une erreur je voulais dire moins de volume de soins moins de médecins = moins de malades bien soignés effectivement est plus juste.


la sélection est dure  et c'est normal mais elle sélectionne des matheux  des scientifiques .


sur les 9 à 10% d'heureux élus de 18-20 ans  (c'est quasi la mm proportion au concours de professeur des écoles) personne ne peut dire  quels médecins ils deviendront  on
sélectionne les étudiants sur la capacité d'apprendre de  passer un concours  on ne les sélectionne pas des critères "humanistes" ce serait impossible.


je n'ai rien contre la selection* je dis seulement que ce nombre est ridiculement faible proportionnellement à une population qui augmente et vieillit et des départs massifs à la retraite prévus
pour 2020


*il  parait qu'en Hollande c'est un tirage au sort  qui détermine les heureux gagnants



Adrienne 18/11/2010 06:43


j'avais les mêmes interrogations, les mêmes perplexités que mes prédécesseurs dans les commentaires... et le même sentiment de révolte...
tout ça est très cynique


Zigmund 18/11/2010 08:36



Je ne savais pas si ce fait était connu ou non du grand public


j'ignore comment ça se passe en belgique mais il semble que de jeunes français tentent la belgique (mais plus souvent la roumanie) pour les études de médecine


pour kiné beaucoup sont déjà en belgique