Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
le-rhinoceros-regarde-la-lune

si glaucome m'était conté (1)

27 Mai 2012 , Rédigé par Zigmund Publié dans #oeil et regard

Une blogueuse médecin (dont je ne retrouve pas le nom : peut être Kyria ?) m'avait demandé de faire un billet sur le glaucome.

Comme à l'époque je manquais de temps, je lui avais répondu que d'autres ophtalmologistes  avaient fait ça bien mieux et avant moi.

mon ami de beautiful ophtalmology (qui me fait verdir de jalousie avec les superbes photos qu'il publie)

le SNOF(syndicat des ophtalmologistes de France) 

le site de la société  française du glaucome

le site glaucome.net   

et que ceux que j'oublie me pardonnent...

Me voilà donc devant un dilemne : lire et risquer de recopier ou de plagier ce que ces sites expliquent parfaitement, ou ne pas les regarder et tenter de faire une synthèse "à ma sauce" suffisament simple pour ne pas rebuter le non médecin, et suffisament documentée pour rester proche de la réalité médicale de la maladie et permettre aux quelques confrères généralistes qui passent par là d'avoir quelques éléments de réponses à leurs questions.

Enfin, bien qu'une grande partie de mon temps soit consacrée à cette maladie, je me dois de reconnaitre  pas mal d'oublis ou d'insuffisances en physio pathologie que je camoufle de mon mieux mais qui risquent de faire sauter au plafond certains glaucomatologues.   

"Qu'allait il faire dans cette galère ?"

Pour lire ce qui va suivre je vous demande donc d'être indulgents.

508px-Schematic_diagram_of_the_human_eye_fr.svg.png     

(schema Wikipedia)

Au commencement il y a l'oeil :  coque fermée quasi inextensible comme un ballon de foot où le nerf optique serait la valve.(*)

Dans cette coque, il y a trop de pression, le ballon est trop gonflé (comme moi qui me suis embarqué dans la galère) 

Savoir pourquoi ce ballon de foot est trop gonflé, pourquoi la pression est élevée nous entrainerait bien trop loin...il n'y a aucun lien direct avec la tension artérielle.

Expliquer la maladie glaucomateuse revient à tenter de la définir par trois de ses éléments 

-la pression intra oculaire PIO (que nos patient appellent "tension dans les yeux")

-Le champ visuel

-le nerf optique

 

La pression intra oculaire (=PIO)

King Arthur, mon boss, disait que si on ne mesurait pas la "tension des yeux" d'un adulte on était un criminel. Cette tension (ou plus exactement pression) se mesure lors d'une consultation à la lampe à fente grâce à un tonomètre à aplanation (ou grâce  à un tonomètre à air en lequel j'ai une confiance limitée).PICT0032.jpg

A partir de 21mm de mercure, l'ophtalmo se doit de "sursauter" et de se poser intérieurement plusieurs questions.

Mais rien n'est simple : avoir de la "tension dans les yeux" ne veut pas dire  avoir un glaucome.

21 mm hg ce n'est qu'une statistique : certains patients n'auront jamais d'ennuis avec 25 à 28 mm Hg  et d'autres bousilleront leur nerf optique avec une pression de 17 considérée comme normale.  

Il est important de comprendre qu'une pression élevée ne donne que très rarement des maux de tête(il y a des douleurs quand une PIO monte vite et fort comme dans le glaucome aigu par fermeture de l'angle)

 Il est important de comprendre que si votre ophtalmo vous trouve une PIO élevée, il faudra qu'il vous revoie à différentes heures de la journée, pour confirmer le chiffre trouvé, le tout couplé à  un examen complet de l'oeil (Angle irido cornéen, nerf optique), et prévoir de  pratiquer un champ visuel, et un OCT.

Une pression oculaire élevée ne donne donc aucun signe dans la très grande majorité des cas. 

L'hypertonie oculaire(=la pression élevée) qui peut  être le signe d'un glaucome est une découverte d'examen systématique .

Traduction en language courant : l'ophtalmologiste mesure la pression oculaire de chaque  patient adulte, en théorie vers 40 ans lors des premières lunettes de presbytie mais je pense qu'il est préférable de le faire dès 18 ans (ou parfois avant) chez les membres de la famille d'un glaucomateux, ou si l'aspect du fond d'oeil  lui fait suspecter un glaucome.

Ce dépistage est  une des justifications de la détermination des lunettes par l'ophtalmologiste.

Le prochain billet (ou les deux prochains)  sur la question abordera le champ visuel et le nerf optique , la maladie glaucomateuse et sa gestion.

Pour ceux qui s'intéressent à la question et qui  ont encore du courage il y a dans ce blog quelques articles sur la maladie plus vivants que cet essai.

-J'ai même rencontré des glaucomes gentils

-le partage de l'angoisse

et pour remercier ceux qui ont eu la patience de lire jusqu'au bout cette video plus proche du sujet qu'elle n'en a l'air -----


(*  " à la valve comme je te pousse " ou comment glisser un habile calembour pour fidéliser la clientèle) 

Partager cet article

Commenter cet article

Kyra 05/06/2012 15:32


Ah! merci


c'est bien moi qui ai demandé ce post sur le glaucome (mais si je suis bien médecin géneraliste, je ne suis que fidèle lectrice et non blogueuse!... mais que serait un blog sans lecteurs!!! )


c'est juste ce qu'il fallait, comme tu l'as déjà écrit ici, les généralistes n'ont aucune compétence en ophtalmo, et comprendre un peu mieux le glaucome ça va me permettre de vérifier le suivi de
mes patients glaucomateux au lieu de recopier les ordonnances de beta-bloq. et demander mollement quand est la prochaine consultation chez l'OPH.


Et réexpliquer la maladie quand ils viennent me demander parce qu'ils n'ont rien compris


(ce qui est le pain quotidien du généraliste... réexpliquer ce qu'a dit le spécialiste...le plus souvent en faisant répéter au patient ce que lui a dit le spécialiste) Enfin par chez moi c'est
comme ça les spécialistes n'écrivent pas!


 


 

Zigmund 05/06/2012 15:54



je suis content de t'avoir retrouvée et content si ce post peut aider


comme MG ou comme spé nous savons que les explications prennent bp de temps et même en essayant de simplifier on est compris sur 10à 20% de nos propos donc ...heureux (et riches!) ceux d'entre
nous qui svent se taire d'un bout à l'autre d'une consultation (et pas super confraternels bien sûr) :-)


voir la consultation léontine


merci



Cécile 03/06/2012 12:46


Oui ce sont bien des bêta bloquants qu'elle m'a dit se mettre dans les yeux. Et puis elle est jeune (43 ans) et a un contexte familial un peu tristounet qui ne doit pas aider...

Zigmund 03/06/2012 13:04



les beta bloquants peuvent fatiguer mais il faut chercher une autre cause  avant d'envisager  de changer de traitement



joye 31/05/2012 16:20


ah oui, c'est dans la famille d'Iowaboy, pas du tout de la rigolade toussa.


Merci pour ta science, dr Zig.

Zigmund 02/06/2012 10:47



j'espère qu Iowa boy n'est pas atteint et qu'il se fait surveiller 



Chantal 29/05/2012 12:40


Cher Zigmund, les angoisses viennet bien plus du "rien ou peu dire" sur la maladie et que la personne concernée decouvre petite à petite et devra chercher plus ou mois seul des renseignements
pour obtenirs des reponses à ses questions, à ses doutes - et aussi à des médecins idiots tel que ma première femme opthalmologue qui me disait que si je continuais ainsi, je deviendrais aveugle
- j'avais à l#époque dans les 12 ans et depuis l'angoisse de ces mots me prend. à l'époque je n'étais que myope de naissanace faissant une "poussé" de diotripie.


Depuis, impossible pour moi d'aller consulter une femme ophtalmologue et surtout celui qui me suit doit "jongler" avec cette angoisse. Une fois, cela m'a pris dans son cabinet - en principe je
sais maitriser ce fait mais là je pouvais difficilement sortir et prendre un peu d'air. Mais là, cela revient un peu à une note chez Grange Blanche (je crois) sur ce que disent les médecins
auprès de leur patients.


expérience eersonnelle: les gouttes peuvent entrainer une fatigue les premiers jours. D#ailleurs, sur les boites c'est marqué qu'un risque de sommelance existe (triangle jaune ou rouge - ne me
souviens plus bien).


 


Bonne Journée


 


PS HS: qu#en est-il avec les médiaments et le ethylotest ?

Zigmund 29/05/2012 12:54



mon patron m'a enseigné qu'il ne fallait jamais prononcer le mot aveugle ou cécité devant un patient (ou alors avoir de bonnes raisons de le faire par exemple avec qq qui refuse de se soigner et
qui est en grand danger)


 mais parfois les patients entendent autre chose que ce que nous avons dit ou parfois il arrive que nous ayons des bugs difficiles à expliquer


dire à un enfant atteint de myopie qu'il sera aveugle est bête et méchant parce que ds l'immense majorité des cas c'est faux(sauf complications de la myopie) et que la correction par lunettes ou
lentilles permet une vue correcte le plus souvent


à priori  il n'y a pas de lien entre les traitements du glaucome et l'éthylotest



Cécile 28/05/2012 20:21


Je suis verte j'ai tapé un commentaire de deux kilomètres qui ne s'est pas affiché...


Bref je disais que ton article tombait à pic car vendredi je discutais avec une collègue qui est perpétuellement fatiguée (au point que ça l'empêche de prendre son poste à l'heure et d'avoir une
once de vie sociale) et qui impute ça aux gouttes qu'elle doit se mettre dans les yeux matin et soir contre son glaucome. Elle m'a expliqué que la tension de l'oeil n'avait rien a voir avec la
tension artérielle mais que pour autant les gouttes lui faisaient chuter sa tension (artérielle). Moi qui la croyais juste dépressive mal soignée, je me suis trompée?


Enfin, en tous les cas je la plains.


Merci prof Zig pour ton cours :D


 

Zigmund 28/05/2012 20:45



pour le comm effacé j'ai l'impression qu'over blog a des sautes d'humeur parfois ...


les gouttes sont trop peu dosées pour influer sur la tension artérielle  certaines gouttes peuvent donner une fatigue et j'ai eu une patiente qui m'a dit que ces gouttes (que je suppose être
des Béta bloquants) l'avaient rendue dépressive . j'avais enregistré l'info mais j'avoue que je n'ai pas vérifié dans le Vidal (ce doit être rare)


la découverte d'un glaucome ou d'une pression élevée peut entrainer une dépression suivant la façon dont la chose est expliquée et même "en prenant des gants" , c'est une maladie qui le plus
souvent atteint le sujet âgé, qui peut mener à la cécité, et même si nous ne prononçons que rarement ce mot c'est évidement source d'angoisse.


en tant que médecins nous sommes confrontés à un dilemne :


nous sommes obligés de parler du risque si on ne se soigne pas, mais aussi de rassurer les gens qui dans bien des cas s'ils sont bien traités garderont leur vision.


j'en reparlerai  un peu en abordant le problème du champ visuel (mais pas trop pour ne pas provoquer d'angoisses chez les patients qui aboutiraient ici)