Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
le-rhinoceros-regarde-la-lune

Zoé Shepard

 

Avant  juillet 2010, beaucoup d'internautes connaissent Zoe Shepard, fonctionnaire territoriale, auteur d'un blog jubilatoire aujourd'hui disparu et surtout d'un livre : "Absolument dé-bor-dée".

Ce livre, écrit sous pseudo, avait fait une sortie discrète mais honorable (pour un premier essai ? roman ? ) en Mars 2010.

Mais, suite à une dénonciation, Zoé Shepard a été suspendue et mise à l'épreuve par son employeur : le conseil général d'Aquitaine qui ne pouvait pas lui faire de meilleure publicité...

Plusieurs internautes se sont impliqués et s'impliquent encore dans la défense de Zoé Shepard, avec des motivations différentes.

Cette page se veut un lien avec quelques articles écrits à son sujet.

La défense de Zoé Shepard est celle de la liberté d'expression, rappellons qu'elle écrivait  sous pseudo  et qu'elle avait suffisamment "brouillé les cartes"  pour que lieux et gens ne puissent être identifiés.

Paradoxalement la défense de Zoé Shepard est celle de la fonction publique : les dérives et gaspillages décrits dans son livre, s'ils ont eu lieu, utilisent l'argent de tous : nos impôts. Utiliser ce livre comme  prétexte à diminuer le nombre de fonctionnaires est un contre sens, mais les censeurs de Zoé Shepard n'en sont pas à une bêtise près. Zoé Shepard n'a jamais dit qu'il y avait trop de fonctionnaires,(il manque des personnels hospitaliers et des enseignants), la répartition ou le recrutement de certains administratifs "purs" pose problème.


Je vais ici  me permettre un parrallèle avec ma profession : depuis une vingtaine d'années on forme dans notre pays de très nombreux opticiens mais un nombre ridicule d'ophtalmologistes.

Contrairement aux espoirs de ses détracteurs, je pense que Zoé Shepard ne retournera pas dans l'ombre tant qu'elle n'aura pas obtenu sa réintégration correcte dans la fonction publique qu'elle n'a jamais cessé de défendre.Cette page ne sera pas modifiée jusque là.

pour les liens cliquez sur les images qui suivent 

9782226206022m

9782226206022m

9782226206022m

9782226206022m

9782226206022m

  A voir  aussi  ce lien  avec la "gazette des communes" du mois d'octobre 2010 qui nous a bien fait rire (même s'il y a eu un démenti après)


Partager cette page